Transactions sur mobile : la course est lancée !

Chaque matin, le monde se lève avec plus de téléphones portables, plus de personnes connectées, plus de temps de connexion réalisés, une variété d’offres numériques bien plus étoffée et encore plus d’applications à consommer.

Fin 2017, l’Europe de l’Ouest comptait 258 millions d’utilisateurs de smartphones selon eMarketer. En France, ils représentent 73 % de la population selon l’ARCEP. Ce nombre augmente et continuera de croître. Il devrait atteindre 271 millions d’utilisateurs en Europe d’ici fin 2018, et 3,7 milliards d’appareils connectés dans le monde d’ici 2019 (smartphones non compris) selon les estimations de eMarketer. 

Méfiance des utilisateurs mobile
Toujours plus utilisé, le mobile est en train de revoir drastiquement nos modes d’utilisation. Globalement, sur le marché du mobile, le smartphone concentre 77 % des connexions, 13 % pour les tablettes, selon Juniper Research. Mais, comme ce fut le cas il y a peu avec le commerce en ligne, il y a encore de la méfiance et de la prudence de la part des consommateurs à l’idée de payer sur un terminal mobile. Pourtant, le volume de transactions et le montant total des achats sur téléphone mobile croît constamment.
Contenus numériques, un segment en forte croissance
Français comme Européens consacrent plus de temps et de budget aux contenus numériques. Juniper Reseach partageait ses résultats globaux par type de contenu pour 2017 : 42 % de jeux vidéo (77 000 millions de dollars), 32 % de vidéos (59 000 millions de dollars), 8 % de musique (14 139 millions de dollars), 8 % pour les contenus lifestyle (14 625 millions de dollars) et 5 % de e-publishing. Ce marché représente 184 000 millions dollars de revenus, dont 46 000 millions en Europe (soit 25 % du marché mondial). À ce jour, les paiements se font principalement par carte bancaire, il s’agit du mode de paiement utilisé pour 8 transactions sur 10. Cependant, d’autres modes de paiements existent, et ils ont le pouvoir de rassurer le consommateur. Au niveau mondial, en 2017, le Direct Carrier Billing ou paiement direct sur sa facture opérateur, représentait déjà 11 % du total de vente dans le monde et semble devenir une alternative de paiement privilégiée pour les nouvelles générations d’utilisateurs mobiles. L’un des plus grands avantages de ce système de paiement est sans aucun doute qu’il simplifie l’expérience utilisateur. Il permet : la traçabilité des achats, ce qui contribue à réduire les risques de fraudes, tout en offrant une plus grande autonomie et commodité aux utilisateurs.En effet, cette méthode évite les étapes supplémentaires rébarbatives type 3-D Secure, ce qui permet d’effectuer des achats sans l’obligation d’avoir des systèmes d’authentifications avec soi. C’est d’autant plus important lorsque l’on sait que le consommateur n’attend pas plus de trois secondes pour effectuer une transaction en ligne. 

Mais ce n’est pas tout ! L’Europe se trouve dans une période charnière passionnante, avec la transposition de la nouvelle directive européenne sur les services de paiement (DSP2). Les opérateurs télécoms pourront réaliser des paiements de moins de 50 euros par transaction et jusqu’à 300 euros cumulés par mois. Le PSD2 intègre notamment le transport, la billetterie et le stationnement dans l’escarcelle des nouveaux opérateurs de paiement, dont les opérateurs télécoms. Il s’agit précisément de secteurs qui ont un important volume de vente en France. En 2016, sur un mois de plein trafic n’incluant pas de vacances scolaires, on comptait 4 812 000 d’utilisateurs en Ile de France selon le Stif. En ce qui concerne le marché de la billetterie en France, le CNV évoque le chiffre de 813 millions d’euros de billetterie réalisés par les consommateurs français cette année-là, sur un total de 26,7 millions d’entrées pour ces représentations payantes. 

Si nous anticipons les prochaines tendances et perspectives du paiement mobile en Europe, nous pouvons observer une évolution très favorable de l’industrie du contenu numérique. Le chiffre d’affaires estimé pour 2019 est d’environ 7,5 milliards de dollars. Nous comprenons également que l’importance du paiement direct par téléphone portable doublera d’ici 2022. 

Le modèle de paiement mobile est en train de s'ouvrir à de nouvelles perspectives. Elles offrent des opportunités d'affaires pour les acteurs du contenu. Dans ce contexte, les start-up et les opérateurs télécoms vont pouvoir faire leur entrée dans d'autres domaines pour renforcer la croissance dans les années à venir. Ces expériences vont marquer un réel tournant dans la vie des utilisateurs. 

Annonces Google