La transformation d'Apple en service de streaming: un seul service pour tous les gouverner

Les récentes annonces d'Apple marquent le début d’une nouvelle ère pour le géant de la technologie : celui de son passage d'une entreprise de matériel IT à un service complet de divertissement en streaming.

Apple aurait 1,4 milliard d'appareils actifs dans le monde dont plus de 900 millions d’Iphone actifs. 2018 a été l'année record pour l’app économie : 194 milliards de téléchargements d'applis et un incroyable montant de 101 milliards de dollars en dépenses consommateurs.

Il semble qu'Apple soit en train d'adopter une nouvelle stratégie en se lançant dans le streaming de vidéos et de jeux. Selon les prévisions pour 2019, les dépenses mondiales dans les applications de divertissement augmenteraient de 520 %[1], alimentées en grande partie par les abonnements dans les applications de streaming. Les dépenses consommateurs générées par les abonnements devraient multiplier le taux de croissance des applis (hors-jeux mobiles) par 2.
Cependant, avec la fragmentation de plus en plus alambiquée du streaming vidéo, Apple parviendra-t-elle à ramener les utilisateurs sur une seule plateforme et pourra-t-elle concurrencer les géants du secteur ? Si les jeux mobiles sont déjà alimentés par les achats in-app, un service par ’abonnement de jeux a-t-il un sens pour les éditeurs ?

Les achats in-app offrent de nouveaux contenus et de nouveaux défis et permettent ainsi aux éditeurs de conserver l’intérêt des joueurs pour un jeu. Au lieu de cela, Apple Arcade offre des jeux entièrement nouveaux chaque mois. Cela parait peut-être anodin, mais le défi ici est de comprendre comment les éditeurs trouveront leur place sur la plateforme.

Autre annonce de taille, le lancement d’Apple TV+ qui proposera les premières productions signées Apple. Son succès dépendra forcément du bouche-à-oreille car ce type de services vidéo en streaming, l'inconvénient est la saturation du marché. Comment convaincre les utilisateurs qui ont trois services d'abonnement vidéo de s'abonner à un quatrième ? Avec son investissement dans les grands noms d'Hollywood, Apple a compris que l'attrait sera dans son contenu et dans les grands noms, en prenant en compte ses concurrents de taille : Netflix (l’application de streaming la plus rentable), Hulu et Amazon. 
De plus, le streaming vidéo excelle sur mobile et ne cesse de croître. Ainsi, 10 minutes de chaque heure passée à consommer n'importe quelle forme de médias en 2019 sera à partir de vidéos en streaming sur mobile[2]. Il est donc paru évident aux yeux d’Apple d’investir sur ce secteur prometteur.

A l'image de leur entrée sur les secteurs de la VOD et du jeu, Apple continue d’investir dans un autre secteur stratégique, celui de la fintech, en présentant l’Apple Card, une carte virtuelle (ou même physique), conçue pour être utilisée avec l’Iphone. En effet, Apple a bien saisi cette tendance, car les téléchargements mondiaux d'applications Finance ont dépassé 3,7 milliards en 2018, en hausse de 90 % par rapport à 2016 et l'utilisateur moyen vérifie son compte bancaire sur mobile presque quotidiennement en 2018, en hausse de 25 % par rapport à 2016[3]. Apple a pris les meilleurs cas d'utilisation et les meilleures fonctionnalités des applications bancaires mobiles largement installées sur ses terminaux en ajoutant sa propre touche.

La fragmentation croissante des services de streaming risque d'atteindre un point de basculement où l'on revient à la case départ, avec une plateforme hébergeant plusieurs créateurs de contenu. Apple TV Channels intègre les bouquets de nombreux fournisseurs dans l’application Apple TV, qui devient donc the place to stream. Le géant poursuivra peut-être sa frénésie de dépenses avec l'acquisition d'autres services de streaming.

La transformation d'Apple en service de streaming: un seul service pour tous les gouverner
La transformation d'Apple en service de streaming: un seul service pour tous les gouverner

Apple aurait 1,4 milliard d'appareils actifs dans le monde dont plus de 900 millions d’Iphone actifs. 2018 a été l'année record pour l’app économie : 194 milliards de téléchargements d'applis et un incroyable montant de 101 milliards de dollars en...