Avez-vous pensé à définir les principes de votre cloud ?

La transition cloud s’accompagne d’une remise en cause des méthodes existantes et impose de revoir les règles de sécurité, de repenser la gestion opérationnelle et d’adopter de nouvelles approches de développement.

On assiste depuis plusieurs années à une migration massive des entreprises vers le cloud. Ce sont de véritables projets transformationnels visant à réduire les contraintes opérationnelles et à construire un environnement propice à l’innovation. Cette transition s’accompagne nécessairement d’une remise en cause des méthodes existantes et impose de revoir les règles de sécurité, de repenser la gestion opérationnelle et d’adopter de nouvelles approches de développement.

C’est surtout l’occasion de saisir de nouvelles opportunités et d’imaginer de nouveaux services et de nouveaux business modèles. Il est donc primordial pour une organisation qui entame ce projet de prendre le temps de définir les principes de sa stratégie cloud.

S’accorder sur des principes. Tout projet d’ampleur comporte des risques et notamment celui d’un décalage entre l’utilisation initialement prévue et celle qui en est faite réellement. Fréquemment, même au sein de l’équipe la plus soudée, les membres n’ont pas la même lecture des objectifs et des besoins. Cela peut conduire à des malentendus ou des incompréhensions qui nuisent à l’efficacité des projets. Il faut donc pouvoir non seulement mobiliser une équipe autour des mêmes enjeux, mais aussi s’assurer qu’il y a un consensus autour des décisions prises. Chez AWS, par exemple, pour s’assurer qu’aucune dérive ne se produise lors du déroulement d’un projet, chaque équipe commence par définir les principes qu’elle considère essentiels aux projets et chacun d’entre eux est discuté et contesté par les membres de l’équipe. On s’assure ainsi qu’aucune ambiguïté ne subsiste et que tout le monde a la même compréhension des objectifs et des attentes.

Définir des principes pour gagner un temps précieux. Cette démarche peut s’appliquer à n’importe quel type de projets afin que toute l’équipe œuvre dans la même direction jusqu’à l’aboutissement du projet. Prendre un minimum de temps pour définir les principes d’adoption du cloud, en acceptant que ces principes soient contestés et amendés, peut faire gagner un temps inestimable par la suite. Le cloud ne se réduit pas à sa dimension technique. Les principes doivent refléter les enjeux et les objectifs spécifiques à chaque entreprise. On peut néanmoins faire quelques recommandations utiles pour les établir de manière efficace.

Chaque principe doit contenir une idée forte qui soit claire et concise afin d’être facilement assimilée.

Les principes doivent motiver les équipes. Les personnes extérieures au programme doivent y trouver de l’information utile. Il est crucial d’éviter les principes trop génériques applicables à n’importe quel projet.

Les principes doivent aider à faire des choix, des compromis et faire référence en cas de désaccord. Ce sont des guides, plutôt que des prescriptions.

L’attention exagérée au détail risque de faire perdre de vue les objectifs. Prendre du recul autorise une stratégie plus ouverte.

Établir des principes qui renforcent l’intérêt du cloud.  Les principes doivent exploiter les bénéfices du cloud et veiller à respecter les exigences de l’entreprise. Chaque organisation en aura sa propre interprétation et pourra les moduler selon son contexte, son planning et sa stratégie. Sans être exhaustif voici quelques idées à garder à l’esprit.

Sécurité : Garantir que les règles de sécurité sont respectées sans remettre en cause la confiance et l’autonomie des équipes.

Coût : Définir une démarche volontariste pour que tout nouveau développement s’effectue nativement dans le cloud (cloud first).

Flexibilité : Garder une grande liberté dans le choix des outils tout en rationalisant et en automatisant, et en incorporant les expériences acquises.

Conformité et disponibilité. Se rappeler qu’une panne est toujours possible mais ne doit pas entrainer de dysfonctionnement majeur.

Ressources humaines. Utiliser la souplesse du cloud pour favoriser l’initiative et l’autonomie. La motivation nait de l’autonomie.

Le cloud est un vecteur de transformation et de croissance, il est donc important de laisser un peu de temps à la réflexion avant de se lancer. Pour cela, les entreprises souhaitant effectuer une transition vers le cloud peuvent commencer par s’inspirer des principes de ceux qui ont déjà l’expérience du cloud, personnaliser et adapter ces derniers à leur contexte, mais aussi les partager et les contester jusqu’à obtenir un consensus fort au sein des équipes.   

Avez-vous pensé à définir les principes de votre cloud ?
Avez-vous pensé à définir les principes de votre cloud ?

On assiste depuis plusieurs années à une migration massive des entreprises vers le cloud. Ce sont de véritables projets transformationnels visant à réduire les contraintes opérationnelles et à construire un environnement propice à l’innovation. Cette...