3 tendances des télécommunications wholesale à suivre de près

Les recettes provenant des services de téléphonie semblant vouées à poursuivre leur déclin, les trois prochaines années seront une véritable mise à l’épreuve pour tout le secteur des télécommunications wholesale (télécommunications de gros). Les grands opérateurs auront alors deux options : quitter le marché tous ensemble ou modifier leur approche afin d’innover dans les nouveaux modes de communication et d’accroître les revenus associés.

Les clients, quels qu’ils soient, désirent tous que les services pour lesquels ils paient soient simples d’utilisation. Le secteur de la téléphonie wholesale ne fait pas exception. "À l’instar d’Amazon ou d’Uber, les grands opérateurs peuvent se tourner vers les modèles basés sur une plateforme afin de suivre l’évolution de la demande de leur clientèle".  Une approche basée sur une plateforme pourrait permettre aux entreprises de former un réseau de partenaires afin de développer des services innovants et de se rapprocher des consommateurs en anticipant leurs besoins en toute finesse. Les plateformes de communications assorties de portails en ligne font preuve d’une transparence et d’une visibilité nouvelles vis-à-vis de la clientèle, ce qui instaure un climat de confiance. Ils peuvent également réagir en temps réel à la demande pour fournir et monétiser rapidement de nouveaux services. 

Alors que les interfaces de programmation d’applications (API) deviennent de plus en plus courantes dans le secteur des télécommunications wholesale, les solutions de cybersécurité, le routage via une IA ou les offres SD-WAN peuvent être intégrés et fournis directement depuis les nouvelles plateformes.  

E-commerce 

Bien que la capacité du marché des télécommunications wholesale ne soit pas soumise aux incertitudes observées dans l’agriculture ou l’énergie, tous les marchés connaissent des variations de l’offre et de la demande.  

En outre, malgré l’essor des réseaux à définition logicielle (SDN - software-defined networks) ces dernières années, la majeure partie du trafic vocal a toujours lieu au travers de réseaux physiques dont la capacité peut être facilement activée et désactivée. Ces réseaux ont coûté des centaines de millions aux grands opérateurs, de sorte que tout ce qui pourrait avoir un impact négatif sur le retour sur investissement, comme l’introduction de nouvelles formes d’efficacité commerciale telle que l’e-commerce, pourrait avoir des effets plus négatifs que positifs. Pour illustrer cela, l’introduction de sites de comparaison de prix sur le marché des assurances a eu pour conséquence que les entreprises se font désormais principalement concurrence sur les tarifs. Les services de téléphonie étant déjà un produit en déclin, c’est une situation que les grands opérateurs veulent probablement éviter.  

D’autre part, l’adoption d’une approche commerciale en ligne peut aider à réduire les inégalités de la demande et même, dans certaines situations, faire monter les prix. Par exemple, dans le cas des compagnies aériennes, lorsque la demande de vols pour une certaine destination augmente, le prix augmente également. La demande saisonnière peut ainsi être mieux gérée, en utilisant la tarification comme un facteur et en encourageant la demande de capacités autrement inutilisées.  

"Ceux qui ne sont pas convaincus par un système d’e-commerce par crainte de voir les prix baisser devraient envisager une approche de type transition." Cela permet à la clientèle de base d’être desservie par des grands opérateurs échangeant des informations sur une plateforme de gestion de la demande en ligne, tandis que les sociétés suivant un modèle commercial pur pourraient être gérées de manière plus traditionnelle et semi-automatisée, comme c’est le cas actuellement. Une approche hybride permettrait d’obtenir les niveaux d’efficacité nécessaires sur le marché wholesale de la téléphonie, tout en garantissant une sorte de stabilité des prix sur le marché en général.  

Révolutionner les télécommunications à l’aide de la blockchain 

Sans surprise, la blockchain a, au cours des douze derniers mois, fait le buzz au sein du secteur des télécommunications, notamment avec les applications IdO. Les principaux attributs de la structure du registre distribué de la blockchain (confiance, provenance, immuabilité et anonymat) sont des avantages évidents pour un secteur effectuant de plus en plus de transactions entre plusieurs sociétés   de télécommunications. 

« Pour les grands opérateurs, le vrai débat autour de la blockchain est de savoir si ces attributs justifient un prix élevé et les coûts énergétiques supplémentaires associés, en particulier dans un contexte de baisse des revenus. » 

Alors que le développement de l’automatisation visant à réduire les coûts internes est plutôt bénéfique au sein du secteur des télécommunications wholesale, une telle transformation numérique pourrait occasionner des tarifs assez élevés. Les grands opérateurs doivent s’assurer que les coûts supplémentaires seront compensés dans leurs analyses de rentabilisation potentielles. La solution serait de faire collaborer les acteurs du secteur et d’adopter la blockchain dans les services wholesale.  

Il serait probablement trop ambitieux d’attendre des opérateurs qu’ils participent à un environnement de blockchain public, comme celui utilisé pour les transactions en Bitcoin. Mais un accord de consortium pour une blockchain, tel que celui proposé par le Global Leaders Forum, pourrait être la solution pour ce secteur. Dans le cas d’un regroupement autour d’une blockchain, différentes organisations travaillent ensemble et limitent l’accès et l’utilisation au besoin afin de garantir l’intégrité du registre distribué, permettant ainsi à un nombre limité de nœuds sécurisés d’exécuter des transactions. Cela garantit un certain niveau d’autonomie et permet aux parties impliquées d’être plus sûres que certains types   d’informations commerciales ne sont pas potentiellement exposés à l’Internet public. 

Un regroupement autour d’une blockchain dans les télécommunications pourrait être mise en place afin de créer le réseau virtuel mondial nécessaire à une offre commerciale de type Blockchain-as-a-Service (blockchain en tant que service). Il peut s’agir notamment de fournir des fonctions de type réseau, inventaire, gestion de services et règlement en tant que services basés sur une blockchain. Le lancement de cette solution avec des cas d’utilisation appropriés et une adoption généralisée par les différents acteurs de l’industrie apporteraient certainement des avantages majeurs.  

Comme le démontrent actuellement ces trois tendances du secteur des télécommunications wholesale, il existe encore des opportunités pour les grands opérateurs qui sont prêts à débuter la longue course pour obtenir leur part du gâteau. La part de recettes à remporter est encore importante, mais cela reviendra aux sociétés de télécommunications wholesale prêtes à innover et à revoir entièrement leur mode de fonctionnement. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

3 tendances des télécommunications wholesale à suivre de près
3 tendances des télécommunications wholesale à suivre de près

Les clients, quels qu’ils soient, désirent tous que les services pour lesquels ils paient soient simples d’utilisation. Le secteur de la téléphonie wholesale ne fait pas exception. "À l’instar d’Amazon ou d’Uber, les grands opérateurs peuvent...