Huawei dément vouloir racheter Nokia

Huawei dément vouloir racheter Nokia Le vice-président des affaires externes de Huawei a désavoué les propos du patron de la branche grand public relayés par le FT à propos du rachat de Nokia.

Nokia commence à redresser doucement ses comptes après avoir mangé son pain noir en 2012 et affiché 3 milliards d'euros de pertes. Profitant d'une capitalisation relativement basse, certains constructeurs pourraient cependant être tentés par un rachat. Cela semble d'ailleurs être le cas pour le fabricant et équipementier télécoms chinois Huawei qui, par le biais de son directeur général de la division grand public Richard Yu, a indiqué au Financial Times voir d'un bon œil un tel rapprochement. "Nous envisageons ce type d'acquisition : peut-être cette combinaison peut-elle permettre des synergies, mais cela dépend de la volonté de Nokia. Nous sommes ouverts", a t-il ainsi fait savoir.

Pourtant, le dirigeant a reçu dans la foulée un cinglant désaveu en provenance du vice-président des affaires externes du fabricant chinois. "Huawei n'a aucune intention de racheter Nokia", a ainsi sèchement répondu Bill Plummer à Reuters.

Dans une interview téléphonique à Bloomberg cette fois, Scott Sykes, autre porte-parole de Huawei, a également lancé une autre pierre dans le jardin de Richard Yu en indiquant que "dans toute l'histoire de Huawei, nous avons réalisé très peu d'acquisitions, et elles étaient en plus très petites."

Après avoir dépassé les 4,1 dollars en bourse, l'action Nokia est retombée peu après sous les 3,9 dollars.

Autour du même sujet

Huawei dément vouloir racheter Nokia
Huawei dément vouloir racheter Nokia

Nokia commence à redresser doucement ses comptes après avoir mangé son pain noir en 2012 et affiché 3 milliards d'euros de pertes. Profitant d'une capitalisation relativement basse, certains constructeurs pourraient cependant être tentés par...

Annonces Google