L'Afnic simplifie les règles d'enregistrement des '.fr'


Suppression des '.nom.fr', migration des domaines sectoriels, allongement du délai de rédemption, etc. Voici les changements qui interviendront le 30 mars.

Travaillant à la standardisation de ses procédures de travail avec les bureaux d'enregistrement, l'Afnic, qui gère les noms de domaines en '.fr', s'apprête à en simplifier les règles d'enregistrement dès le 30 mars prochain. Ces dispositions interviennent alors que le gouvernement vient de mettre l'Afnic en compétition pour gérer les noms de domaines en .fr, afin d'accélérer la croissance de l'extension française (lire L'Etat lance un appel à candidatures pour gérer le '.fr', du 16/01/2009).

Tout d'abord, il ne sera plus possible pour les personnes physiques d'enregistrer de sous-domaine en '.nom.fr'. L'Afnic veut désormais privilégier les simples .fr et .re (l'extension réunionnaise). Les 1 257 .nom.fr existants - à rapprocher des 1,32 millions de .fr - seront toutefois conservés. D'autres sous-domaines seront également fermés à l'enregistrement : les .prd.fr (pour les projets de recherche et développement) et les .presse.fr (pour les organismes de presse). A moyen terme, ils devront disparaître. Seules exceptions, les conventions de nommage agglo-nom.fr, cc-nom.fr, ville-nom.fr, mairie-nom.fr, cg-nom.fr et cr-nom.fr seront préservées. Toutes les autres conventions seront progressivement abandonnées.

L'Afnic prévoit d'autre part de faire migrer les 3 200 domaines sectoriels dans le courant de l'année 2009. Les .aeroport.fr, .avocat.fr, .cci.fr et même .gouv.fr devraient ainsi laisser la place à des extensions en simple .fr. L'association a déjà pris contact avec les responsables de ces domaines pour organiser leur migration.

Autre changement notable, l'Afnic prévoit d'allonger le délai de rédemption de 7 à 30 jours. Le titulaire d'un .fr aura ainsi la possibilité de restaurer son domaine pendant un mois. Le statut rédemption sera indiqué dans l'annuaire Whois de même que la date de suppression. Parmi les autres modifications prévues, les modalités de changement de bureau d'enregistrement d'un nom de domaine : le registrar, qui pouvait jusqu'ici bloquer un transfert sortant pendant 42 jours ne pourra plus le faire que pendant 21 jours.

Enfin, l'Afnic compte dorénavant distinguer l'enregistrement de l'activation d'un nom de domaine. Pour l'instant, l'enregistrement n'est valide qu'après sa publication dans le Whois et sur les serveurs DNS. Mais à partir du 30 mars prochain, il sera possible d'enregistrer un domaine, autrement dit de le publier dans le Whois, pour ensuite, de façon optionnelle, l'activer dans le DNS.

Autour du même sujet

L'Afnic simplifie les règles d'enregistrement des '.fr'
L'Afnic simplifie les règles d'enregistrement des '.fr'

Suppression des '.nom.fr', migration des domaines sectoriels, allongement du délai de rédemption, etc. Voici les changements qui interviendront le 30 mars. Travaillant à la standardisation de ses procédures de travail avec les bureaux...