MySpace et YouTube dans le collimateur de Universal Music

Universal Music ne regarde pas d'un oeil consentant le succès des réseaux sociaux MySpace et YouTube. Ces sites permettent en effet à de nombreux internautes de s'échanger des fichiers audio et vidéo sans respect du droit d'auteur. Selon Reuters, Doug Morris, CEO de Universal Music, aurait ainsi déclaré lors d'une conférence de presse que ces réseaux sociaux étaient redevables de "dizaine de millions de dollars". Des tentatives d'accords ont été engagées mais aucune plainte n'a pour le moment été déposée.

Autour du même sujet

MySpace et YouTube dans le collimateur de Universal Music
MySpace et YouTube dans le collimateur de Universal Music

Universal Music ne regarde pas d'un oeil consentant le succès des réseaux sociaux MySpace et YouTube. Ces sites permettent en effet à de nombreux internautes de s'échanger des fichiers audio et vidéo sans respect du droit d'auteur. Selon...

Annonces Google