AOL pourrait revendre ICQ à l'actionnaire russe de Facebook


AOL lance ses soldes d'hiver avant l'heure. Le portail pourrait vendre ICQ au russe Digital Sky Technologies, qui a déjà investi dans Facebook, ainsi que Bebo.

Après une introduction en bourse décevante (lire l'article : AOL revient sur les marchés avec un nouveau busines model, du 11/12/09), AOL chercherait désormais à se séparer de sa messagerie instantanée ICQ et de son réseau social, Bebo. Selon le "Wall Street Journal", AOL serait déjà en train de négocier la vente d'ICQ pour une somme comprise entre 200 et 300 millions de dollars.

Le repreneur pourrait bien être le russe Digital Sky Technologies (DST). Ce même groupe qui a investi 200 millions de dollars pour acquérir 1,96 % de Facebook en mai dernier (lire le dossier : Qui est Youri Milner, l'investisseur russe de Facebook, du 25/11/09). DST aurait depuis investit au moins 100 millions de dollars supplémentaires dans le réseau social. Selon "Techcrunch", Google et Skype s'intéresseraient au dossier ICQ.

La messagerie instantanée est pourtant une activité historique d'AOL. Le groupe avait acquis ICQ en 1998, en même temps que son éditeur, Mirabilis, pour 287 millions de dollars plus 120 millions en fonction de la performance de l'entreprise. Depuis, le service a perdu son lustre d'antan, se faisant dépasser par Live Messenger et Yahoo Messenger.

Plus étonnant, le "Wall Street Journal" évoque aussi la vente de Bebo, acheté par AOL en mars 2008 pour 850 millions de dollars. Pourtant, son PDG Tim Amstrong avait déclaré en juillet dernier qu'il ne comptait pas se séparer de Bebo, mais le relancer, malgré la concurrence hégémonique de Facebook. Le service de cartographie du groupe, Mapquest, ferait partie des prochaines ventes d'AOL.

AOL pourrait revendre ICQ à l'actionnaire russe de Facebook
AOL pourrait revendre ICQ à l'actionnaire russe de Facebook

AOL lance ses soldes d'hiver avant l'heure. Le portail pourrait vendre ICQ au russe Digital Sky Technologies, qui a déjà investi dans Facebook, ainsi que Bebo. Après une introduction en bourse décevante (lire l'article : AOL revient...