Le PMU pourrait dissocier son site de son activité historique

Le PMU pourrait dissocier son site de son activité historique Accusé de concurrence déloyale par Betclic, le PMU proposerait de séparer ses activités online de ses activités physiques.

Le PMU pourrait séparer son activité online de son activité traditionnelle, selon Les Echos. Cette décision serait la conséquence d'une saisie de l'Autorité de la Concurrence début 2012 par Betclic Everest Group. Le pure player se plaint en effet que l'association des mises réalisées sur le réseau physique du PMU, toujours en situation de monopole, lui permet de proposer des gains plus importants sur son activité Web. En 2012, le PMU a encaissé près d'un milliard d'enjeux sur Internet, contre 8,5 milliards d'euros offline.

Cette proposition du PMU aurait pour objectif de lui éviter une phase de contentieux. Cependant, le GIE de sociétés de courses contrôlant le PMU demanderait 18 à 24 mois pour rendre effective cette séparation, pour des raisons techniques. En contrepartie, il propose donc d'ouvrir sa masse de mises pour les paris de type Quinté+, qui génère 20% de son activité, aux opérateurs tiers, précise Les Echos. L'Autorité de la concurrence doit rendre un premier rapport au cours du mois de juillet. Le PMU et Betclic auront ensuite deux mois pour soumettre leurs observations. L'Autorité se prononcera alors officiellement au terme de cette échéance.

Autour du même sujet

Le PMU pourrait dissocier son site de son activité historique
Le PMU pourrait dissocier son site de son activité historique

Le PMU pourrait séparer son activité online de son activité traditionnelle, selon Les Echos . Cette décision serait la conséquence d'une saisie de l'Autorité de la Concurrence début 2012 par Betclic Everest Group. Le pure player se plaint en...

Annonces Google