Antitrust : Google fait de nouvelles propositions à Bruxelles

Antitrust : Google fait de nouvelles propositions à Bruxelles Accusé d'abuser de sa position dominante sur son moteur de recherche pour y mettre en avant ses services, Google a émis une nouvelle série de propositions pour satisfaire la Commission européenne.

Bientôt trois ans déjà que la Commission européenne s'est saisie de l'affaire antitrust mettant en cause Google. Onze entreprises avaient soulevé les pratiques abusives du géant, accusé de mettre en avant ses propres services sur son moteur de recherche.

En avril, Google avait émis une liste de proposition destinées à se conformer aux règles européennes. Il proposait de distinguer clairement ses services sur le moteur de recherche, et d'afficher systématiquement trois concurrents. Le géant proposait aussi aux concurrents de choisir ou non d'être référencés, et se disait prêt à abandonner la souscription obligatoire à son activité publicitaire. Des propositions jugées insuffisantes après une période de tests, tant par les plaignants que par Joaquin Almunia, Commissaire européen chargé de la concurrence.

Hier, la Commission a annoncé que Google lui avait transmis de nouvelles propositions et serait prêt à de nouvelles concessions. Si elles sont jugées satisfaisantes, un accord pourrait être signé d'ici quelques mois. Google y a tout intérêt : l'Union européenne a le pouvoir de lui infliger une amende équivalente à 10% de son chiffre d'affaires mondial.

Les plaignants, rassemblés dans le lobby FairSearch, réclament une nouvelle phase de tests de ces propositions.

Antitrust : Google fait de nouvelles propositions à Bruxelles
Antitrust : Google fait de nouvelles propositions à Bruxelles

Bientôt trois ans déjà que la Commission européenne s'est saisie de l'affaire antitrust mettant en cause Google. Onze entreprises avaient soulevé les pratiques abusives du géant, accusé de mettre en avant ses propres services sur son moteur de...