Entente sur le prix des ebooks : Apple juge son auditeur trop cher

Entente sur le prix des ebooks : Apple juge son auditeur trop cher Condamné pour entente sur le prix des livres électroniques, Apple a été placé sous surveillance d'un expert, jugé "trop cher" par le géant.

Jugé coupable d'entente illicite sur les prix des e-books en juillet 2013, Apple s'est vu obligé de recourir à un contrôleur indépendant pour valider ses pratiques commerciales : Michael Bromwich, ancien inspecteur du ministère de la justice américain, y veillera pendant deux ans. Mais la société de Cupertino se plaint des tarifs de son auditeur et de son ingérence. Michael Bromwich est ainsi payé 1 100 dollars de l'heure et son équipe juridique coûte1 025 dollars de l'heure supplémentaires. En deux semaines, l'audit a coûté 138 432 dollars à Apple. Autre grief : Michael Bromwich réclamerait des entretiens avec des membres haut placés, comme Tim Cook, CEO, Al Gore, membre du conseil d'administration, ou Jonathan Ive, designer, de manière "prématurée".

De son côté, Michael Bromwich accuse Apple de ne pas coopérer pleinement et dénonce des retards et des absences de réponses : "Nos demandes pour rencontrer le personnel clé d'Apple ont été largement ignorées, et quand elles ne l'ont pas été, les réponses sont arrivées extrêmement lentement."

Annonces Google