Les actus qu'il ne fallait pas manquer cet été

Les actus qu'il ne fallait pas manquer cet été Burn out d'Elon Musk, dégringolade du cours de bourse de Facebook ou nouvelle levée record de Slack ... Voici ce que vous avez (peut-être) raté pendant vos vacances.

L'actualité e-business ne prend pas de trêve estivale. Résumé des infos les plus importantes d'un mois d'août plutôt agité entre les états d'âmes d'un Elon Musk surmené (et menacé de poursuites), la frénésie d'investissement des Gafa ou encore l'activité des pépites françaises, Deezer et Blablacar en tête.

GAFA

Alphabet, la maison-mère de Google, a décidé d'injecter 375 millions de dollars dans Oscar Health. Fondée en 2012, cette start-up américaine ambitionne de révolutionner l'assurance santé sur son marché domestique, là où les frais cachés sont nombreux et les remboursements à géométrie variable. La société espère également s'appuyer sur le big data et les données relatives aux patients pour améliorer la détection des maladies. Oscar Health s'est allié en début d'année avec l'assureur français Axa. (Techcrunch)

Les ambitions d'Amazon dans le domaine de l'assurance se confirment. L'e-commerçant américain discute avec certains des plus gros assureurs du Royaume-Uni pour savoir s'ils accepteraient de partager des informations avec le comparateur d'assurances que la société envisage de lancer sur le marché. Amazon recrute des pointures du secteur au Royaume-Uni depuis le début de l'année.  (Reuters

Fin de mois de juillet tourmentée pour Facebook. Le cours de l'action du réseau social s'est effondré de près de 20% à la suite de résultats jugés décevants par les investisseurs. Pas moins de 114 milliards de capitalisation boursière sont partis en fumée à l'ouverture du Nasdaq le 26 juillet. Une dégringolade qui cause à Mark Zuckerberg une perte théorique de 16 milliards de dollars. Le cours reste stable un mois plus tard. (Le Figaro)

Pendant ce temps Apple marquait l'histoire de Wall Street en devenant la première entreprise privée au monde à franchir le cap des 1 000 milliards de dollars de capitalisation en Bourse. (Challenges)

Publishers

Ne vous étonnez pas si votre nombre d'abonnés Twitter a fondu à votre retour de vacances. C'est généralement au printemps que se font les ménages mais c'est fin juillet que la plateforme a fait le tri dans les faux comptes qui peuplaient son audience. La plateforme de microblogging a ainsi perdu pas moins d'un million d'utilisateurs en l'espace de quelques jours. Une mise à jour visant à bloquer les comptes inactifs est en cours. La lutte contre les faux comptes a un prix que Twitter, pourtant jugé sur sa capacité à générer de l'audience, est prêt à payer. (France info)

Largement distancé par Spotify et ses 160 millions d'utilisateurs dans le monde, Deezer s'accroche dans un contexte concurrentiel durci par l'arrivée d'Apple, Youtube et Amazon. La plateforme de streaming musical a bouclé une nouvelle levée de fonds de 160 millions de dollars qui lui permet de devenir une licorne. L'opération s'est accompagnée d'un accord de distribution avec Rotana, le groupe de médias le plus important du Moyen-Orient. Grâce à celui-ci, Deezer va pouvoir desservir plusieurs pays clés de ces régions : l'Égypte, l'Arabie Saoudite, la Turquie et les Émirats Arabes Unis. (ZDnet).

IoT

Débuts en Bourse réussis pour Sonos le 2 août dernier. Le cours de bourse du spécialiste américain des systèmes audio sans fil a gagné jusqu'à 34% le jour de son IPO, atteignant une capitalisation de près de 1,9 milliard de dollars. Le titre a ouvert à 16 dollars sur le Nasdaq, environ 7% au-dessus de son prix d'introduction, et atteint un pic à 20,20 dollars dans la même journée. Une opération qui a permis à Sonos de lever 83,3 millions de dollars. Fin août, son cours s'est stabilisé autour des 19 dollars. (Zonebourse)

Fintech

Après des moins de réflexion, la maison mère du NYSE, Intercontinental Exchange, a annoncé qu'elle proposera une plateforme (Bakkt) permettant aux entreprises et aux particuliers d'acheter et vendre des bitcoins. Une première pour une institution financière traditionnelle américaine rendue possible par un partenariat noué avec de grands groupes, dont Microsoft, le cabinet BCG et Starbucks. De quoi répondre à l'évolution des besoins d'un marché d'actifs numériques estimé à 270 milliards de dollars, a expliqué Intecontinental Exchange. (New York Times)

Le VP de Facebook en charge de Messenger, David Marcus, a décidé de démissionner du conseil d'administration de la plateforme d'échange de cryptomonnaies Coinbase, moins de 8 mois après l'avoir rejoint. Censé apporter son expertise en matière de mobile et de paiement, l'ancien patron de Paypal a expliqué vouloir se concentrer sur le projet blockchain que Mark Zuckerberg lui a confié. (Coindesk)

Selon des documents obtenus par CoinDesk, le géant chinois de l'industrie du minage de bitcoins Bitmain pourrait lever 18 milliards de dollars lors d'une IPO envisagée d'ici à la fin de l'année. L'opération valoriserait la société entre 40 et 50 milliards de dollars et permettrait à son président, Jihan Wu, de rassurer les investisseurs quant à la pérennité du marché des cryptomonnaies. (Les Echos)

Cloud

La plateforme de travail collaboratif américaine Slack a levé 427 millions de dollars, selon une information dévoilée début août par TechCrunch, et confirmée le 21 août par la société. Cette levée, la plus importante de son histoire, a été menée par les fonds Dragoneer Investments et General Atlantic. L'opération valorise Slack 7,1 milliards de dollars, soit 40% de plus que lors de sa dernière levée… il y a un an.

Retail

Après Take it easy et Tok Tok Tok, la bataille française de la livraison de repas a fait une nouvelle victime, Foodora. L'Allemand Delivery Hero a annoncé dans un communiqué de presse qu'il comptait céder sa filiale Foodora France, distancée par une concurrence féroce. Des discussions avec un éventuel repreneur sont en cours. "À ce stade, la mise en vente ne change rien pour les clients, les livreurs et les restaurants. Le service continue", a indiqué au Figaro, Stéphane Mac Millan, le PDG de Foodora France.

Le secteur est tout aussi concurrentiel outre-Atlantique où DoorDash, un autre spécialiste de la livraison de repas, vient de boucler une levée de 250 millions de dollars pour rivaliser avec les Uber Eats et autres GrubHub. Cinq mois à peine après avoir levé 53 millions de dollars, la foodtech remet donc le couvert dans le cadre d'une opération qui la valorise près de 4 milliards de dollars. (Wall Street Journal)

Starbucks a décidé de s'associer à Alibaba pour livrer des cafés en Chine, un marché où elle doit faire face à la concurrence de start-up comme Luckin, qui compte déjà 800 magasins après six mois d'existence.  Désormais, ses clients pourront commander leur café en ligne via l'application Ele.me. Objectif annoncé : tripler le chiffre d'affaires réalisé en Chine d'ici 2022. (L'Usine digitale

Mobilité 

Eté tourmenté pour Elon Musk qui fait l'objet de poursuites judiciaires après avoir expliqué dans un tweet avoir sécurisé le financement nécessaire à une sortie de bourse de Tesla au prix de 420 dollars le titre (soit environ 50 milliards de dollars). Et le patron de Tesla de confier dans une interview au New York Times qu'il était surmené, révélant travailler 120 heures par semaine et prendre un sédatif pour dormir. Des confidences qui ont fait chuter le titre de l'action Tesla de près de 9% et ont incité le conseil d'administration de la société à réfléchir à un profil pour épauler Elon Musk.

Grab, le roi du VTC en Asie du Sud-Est, a annoncé avoir levé 2 milliards de dollars dont la moitié auprès de Toyota. La société, qui avait récupéré l'activité d'Uber sur ce marché ultra-concurrentiel en mars dernier, veut concentrer une part importante de ces fonds au développement de ses opérations en Indonésie, premmière économie de la région. (L'Usine digitale)

Confrontée à la grogne des taxis traditionnels et à la congestion du trafic, la ville de New York a décidé de réguler le secteur des VTC comme personne n'avait jamais encore osé le faire, selon une information rapportée par le New York Times. Ont ainsi été instaurés un gel des nouvelles licences VTC pendant un an et l'instauration d'un salaire horaire minimum pour les chauffeurs. La suspension des nouveaux permis doit laisser le temps de mener une étude d'impact.

Blablacar a de son côté racheté son plus gros concurrent russe, Beepcar. Les 5 millions d'utilisateurs de la société vont permettre à Blablacar de jouir d'un quasi-monopole sur ce qui est devenu son plus gros marché. L'opération s'accompagne d'un partenariat marketing avec l'ancien propriétaire Mail.ru, très puissant sur le Web Russe. (Capital)

SEO

Début août, le site américain The Intercept révélait l'existence de "Dragonfly", un nom de code qui cache une version de Google respectant les règles de censure de Pékin. Une information qui a provoqué une chute du cours de bourse du géant local, Baidu, et un important débat chez Google. Dans un courrier adressé à la direction et publié jeudi par le  New York Times, plus de 1 400 collaborateurs de la firme de Mountain View réclamaient davantage de transparence sur ce sujet qui soulève des "questions morales et éthiques". Le patron de la société, Sundar Pichai, a été contraint d'assurer aux salariés qu'un retour en Chine n'était encore qu'une piste de travail, qui n'entrait pas en contradiction avec les principes défendus par le moteur de recherche. Rappelons que Google avait quitté la Chine en 2010 après avoir été victime d'attaques informatiques et s'être opposé à la censure locale.

Autour du même sujet

Les actus qu'il ne fallait pas manquer cet été
Les actus qu'il ne fallait pas manquer cet été

Sommaire GAFA Publishers IoT Fintech  Cloud Retail  Mobilité   SEO L'actualité e-business ne prend pas de trêve estivale. Résumé des infos les plus importantes d'un mois d'août plutôt agité entre les états...

Annonces Google