Xavier Niel estime que l'environnement fiscal est favorable aux entrepreneurs

Le fondateur de Free trouve "délirante" la perception de la fiscalité en France, qui est loin, selon lui, d'être un frein à l'entrepreneuriat.

"La perception de la fiscalité paraît délirante. Ce n'est pas l'image que vous en avez, mais l'environnement fiscal réel est favorable à la création d'entreprise", a expliqué Xavier Niel alors qu'il était l'invité d'un atelier baptisé "Comment créer et développer sa start-up", abrité par l'IEP Paris. Connu pour son tempérament frondeur, le fondateur d'Iliad se démarque donc considérablement de ses camarades entrepreneurs sur la question de la fiscalité, parmi lesquels le Mouvement des Pigeons, pour ne citer que le plus virulent (lire l'article, Génération pigeons, la révolte des entrepreneurs racontée par Jean-David Chamborédon, du 25/04/2013). "Depuis le 1er janvier de cette année, la fiscalité des plus-values est de 23%, elle est inférieure à celle de l'économie américaine", a-t-il ainsi souligné, ajoutant que "si vous léguez une entreprise, la fiscalité est de 6% à 7%, il y a peu de pays où la fiscalité est si faible pour la cession d'une entreprise à ses enfants".

"On est dans un pays fantastique, un mélange entre la folie latine et la rigueur anglo-saxonne. Ce n'est pas la peine de prendre l'avion. On peut faire quelques chose en entreprenant, ici, à Paris", a-t-il conclu.

Annonces Google