Comment le chargeur sans fil va alimenter notre quotidien

Les marques parlent aux lecteurs du JDN - en savoir plus ?

Comment le chargeur sans fil  va alimenter notre quotidien Le temps des chargeurs est peut-être révolu. Plusieurs technologies sont actuellement développées pour populariser un chargeur sans fil grâce aux ultrasons.

Avec l'induction électromagnétique, les consommateurs pourront bientôt dire adieux aux câbles et autres chargeurs qui encombrent leur quotidien. Cette technologie mise au point ces huit dernières années fonctionne avec un transmetteur relié à une source d'énergie et un récepteur inséré dans un appareil. Entre les deux se créent un champ magnétique qui permet la transmission d'électricité sans fil, sans risque pour la santé humaine. De plus en plus d'industriels implémentent l'induction dans leurs produits, à travers différents brevets.

Depuis 2012, une majorité de fabricants de smartphones proposent ce système de chargeur sans fil

Ainsi, depuis 2012, une majorité de fabricants de smartphones proposent ce système de chargeur sans fil, à l'instar HTC, LG et Samsung. Les fabricants de téléviseurs, comme Sony et Haier, ne sont pas en reste, trop heureux de proposer des produits sans fils. Dell s'y est mis aussi avec un ordinateur portable qui se recharge de la sorte.Et désormais les accessoires pullulent, en particulier les coques pour mobiles. De grandes enseignes ont pris le train en marche. Ainsi Starbucks et McDonald's équipent progressivement leurs établissements de points de recharge par induction. Dans un autre registre, Bosch a récemment mis sur le marché une perceuse sans fil. Même les pacemakers pourraient se recharger de la sorte.

L'induction s'est déjà fait une belle place dans le secteur automobile et des transports

Le mouvement semble inarrêtable. D'autant que l'induction s'est déjà fait une belle place dans le secteur automobile et des transports. Cette technologie de chargement sans fil  se généralise chez les fabricants de tramway. Plusieurs expérimentations sont en cours pour recharger les batteries des bus électriques, ce que les professionnels appellent le " biberonnage ". Après une nuit de charge, il leur suffit de subir une piqûre de rappel énergétique de quelques minutes en début et en fin de parcours, grâce à des plaques métalliques installées sous le châssis. La ville de Milton Keynes en Angleterre teste actuellement un système sur huit bus, et des programmes ont vu le jour dans les rues de Mannheim (Allemagne), Gênes, Turin (Italie) et Utrecht (Pays-Bas).

Mieux encore, la ville de Gumi (Corée du Sud) teste deux bus alimentés directement par la route cette fois, leur permettant de se recharger en roulant. Sur le même principe une "autoroute électrique" est à l'étude aux Pays-Bas. C'est que cette technologie constitue une vraie solution pour les batteries des voitures électriques, réputées faibles. Avec l'induction, plus besoin de se brancher, une simple place de parking équipée au sol d'une base de recharge suffit. BMW, Toyota et Renault développent des programmes dans ce sens.

Mais l'induction n'est pas la seule technologie dans le domaine de l'électricité sans fil. La start-up californienne uBeam propose ainsi des chargeurs sans fil pour téléphones et ordinateurs portables grâce aux ultrasons. Un émetteur transforme l'électricité en vibrations acoustiques totalement imperceptibles, tandis que le récepteur intégré à un appareil retransforme ces ondes en courant électrique. Si elle venait à se développer, cette technologie ne permettrait rien de moins que de pouvoir recharger son smartphone en le laissant dans sa poche.

A lire aussi : 

La récupération de chaleur des data centers avec Tortellino HPC

Le smart-contacteur, un gestionnaire d'énergie pour consommer intelligemment l'électricité

Un nouvel écosystème économique de l'électricité est en passe de se créer

Annonces Google