CCM Performance lance sa solution de pub in-mail en programmatique

CCM Performance lance sa solution de pub in-mail en programmatique La régie dédiée au marketing à la performance du groupe Figaro - CCM Benchmark met en vente près de 500 millions d'impressions dans ses newsletters en Open RTB.

CCM Performance dévoile officiellement ce 26 avril sa solution de publicité display diffusée dans les newsletters en Open RTB. Lancée en février 2017, la régie dédiée au marketing à la performance propose désormais aux annonceurs de cibler en temps réel près de 40 millions d'abonnés aux newsletters de sa maison-mère, le groupe Figaro – CCM Benchmark (éditeur du JDN), et d'autres éditeurs partenaires via sa solution R-Target et son partenaire technologique, SmartRTB+.

Ce sont 500 millions d'impressions pubs incrustées dans 120 newsletters qui sont proposées chaque mois et aux enchères aux DSP autorisant l'achat de publicité native : DBM de Google, Appnexus, LiquidM de Ligatus, Zebestof ou encore Adysseum de Quantum. "Criteo devrait également être connecté à notre inventaire d'ici la fin du second trimestre", précise le directeur général de CCM Performance, Pierre Coquard.

Un exemple d'insertion de publicité Air France dans une newsletter de Linternaute.com. © Capture d'écran

"Notre offre a pour elle deux atouts : un ciblage people based, car nous synchronisons en temps réel l'email de l'abonné avec le cookie correspondant, ce qui est très précieux pour faire du cross-device, et un environnement beaucoup plus captif que le Web, la newsletter", poursuit Pierre Coquard. CCM Performance, qui a piloté une cinquantaine de campagnes RTB au cours des trois premiers mois de déploiement de son offre, revendique obtenir de meilleures performances côté taux de visite, temps passé et taux de rebond que les réseaux display classiques. "Les taux de clic oscillent entre 0,15 et 1% selon les bannières", chiffre Pierre Coquard.

Programmatique oblige, la data est aussi de la partie. Les acheteurs comme Amnet, Netbooster ou Zebestof peuvent cibler les utilisateurs sur des critères tels que le profil socio-démo, les centres d'intérêt, le type de navigation et les données CRM. Ils peuvent également décider de travailler le contexte de diffusion en privilégiant des packs thématiques (newsletters actualité, voyage, féminin…). Charge aux équipes de CCM Performance d'adapter le format natif diffusé (titre, descriptif, call to action…) au contexte de chaque newsletter, en s'appuyant sur les éléments envoyés par le client.

De meilleurs taux d'ouverture qu'en email marketing

"Notre offre, qui couple média et marketing direct, est complémentaire d'une campagne display classique, indique Pierre Coquard. Elle peut en revanche se substituer aux envois d'email marketing car elle a de bien meilleurs taux d'ouverture." CCM Performance, qui commercialisait jusque-là R-Target uniquement en gré à gré, en négociant directement avec les agences, espère que le volet programmatique pèsera 50% de son chiffre d'affaires d'ici quelques mois. "Et 70% sur du plus long terme."

La structure ambitionne, pour ce faire, d'intégrer de nouveaux partenaires à son réseau : les e-commerçants et les plateformes qui proposent des services. "Un acteur comme Blablacar envoie énormément d'emails à ses utilisateurs, pour les informer de l'ouverture d'un trajet ou leur confirmer une réservation. C'est autant d'espaces publicitaires potentiels pour des annonceurs du secteur automobile ou de l'immobilier", illustre Pierre Coquard.

Et toujours :

Annonces Google