Info JDN : Facebook France a payé 5,7 millions d'euros d'impôts en 2018

Info JDN : Facebook France a payé 5,7 millions d'euros d'impôts en 2018 La plateforme a, comme promis, sensiblement augmenté le montant du chiffre d'affaires qu'elle déclare en France. Ce dernier parait toutefois encore en deçà de la réalité.

"Facebook paiera de plus en plus d'impôts en France", avait promis Laurent Solly au micro de France Inter, courant 2018. Le vice-président de Facebook France et Europe du Sud a tenu parole. La plateforme, qui vient de publier ses comptes annuels, a payé 5,72 millions d'euros d'impôts sur les bénéfices en 2018, contre 1,96 million d'euros en 2017. Une hausse de 192% à mettre en perspective avec celle du chiffre d'affaires qu'elle a déclaré en France. Il s'est établi à 389 millions d'euros en 2018, contre 55,9 millions d'euros un an plus tôt. Cette explosion (+596%) s'explique moins par la croissance de l'activité de Facebook dans l'Hexagone que par un changement dans son système de comptabilité. "Avant, les factures étaient éditées par Facebook Dublin, elles sont désormais éditées par Facebook France", avait expliqué Laurent Solly en avril dernier. Le changement a été décidé fin 2017.

En 2018, Facebook a payé 5,72 millions d'euros d'impôts sur les bénéfices. © Capture d'écran

Reste qu'en même temps que le chiffre d'affaires, les charges d'exploitation imputées à l'activité française ont, elles aussi, explosé. C'est ainsi que la ligne "autres achats et charges externes" est passée de 18,6 millions d'euros en 2017 à 325,7 millions d'euros en 2018.  Facebook France semble donc avoir considérablement rogné sur sa marge entre les deux exercices. Le résultat courant avant impôt représentait 9,8% du chiffre d'affaires en 2017, il n'est plus que de 3,78% en 2018. C'est ce qui explique que la croissance des impôts sur les bénéfices soit bien inférieure à celle du chiffre d'affaires déclaré.

Le chiffre déclaré par Facebook en France reste faible par rapport à celui qu'il réalise au global : près de 55,8 milliards de dollars en 2018. Il parait également être en deçà de la réalité, comme un rapide calcul permet de s'en rendre compte. La plateforme a en effet revendiqué un revenu moyen par utilisateur européen (ARPU) de l'ordre de 32,6 euros en 2018. Or, 35 millions de Français se rendaient chaque mois sur le réseau social fin 2018, selon Médiamétrie. Cela donne donc un chiffre d'affaires (très théorique) de 1,14 milliard d'euros sur l'année. Quasiment le triple de la somme déclarée.

Avec une taxe Gafa, Facebook aurait dû s'acquitter de 11,7 millions d'euros supplémentaires

En 2019, Facebook devra également s'acquitter de la taxe Gafa récemment adoptée par le Parlement. Cette dernière impose aux sociétés qui réalisent plus de 750 millions d'euros de chiffre d'affaires dans le monde et 25 millions sur le sol français de s'acquitter d'une taxe de 3% sur le chiffre d'affaires qu'elles réalisent en France. Seules les entreprises proposant de la publicité en ligne, de la vente de biens ou encore des activités de plateformes d'intermédiation sont concernées. Cette taxe, qui est également présente au Royaume-Uni et en Espagne, devrait être remplacée par une version européenne si l'ensemble des membres de l'Union Européenne y consentent (l'Islande, le Danemark, la Suède et la Finlande ont opposé leur veto). Rapportée aux 389 millions d'euros déclarés par Facebook en France en 2018, cette taxe se serait élevée à 11,7 millions d'euros.

Info JDN : Facebook France a payé 5,7 millions d'euros d'impôts en 2018
Info JDN : Facebook France a payé 5,7 millions d'euros d'impôts en 2018

"Facebook paiera de plus en plus d'impôts en France", avait promis Laurent Solly au micro de France Inter, courant 2018. Le vice-président de Facebook France et Europe du Sud a tenu parole. La plateforme, qui vient de publier ses comptes annuels ,...