AdBlock Plus lance sa version pour navigateur mobile

AdBlock Plus lance sa version pour navigateur mobile Eyeo vient de lancer la beta d'Adblock Browser, un navigateur mobile Android permettant de bloquer l'affichage des publicités.

La dernière annonce de l'entreprise allemande, Eyeo, risque de donner froid dans le dos des groupes médias. L'éditeur de la solution AdBlock Plus vient en effet d'annoncer qu'il lançait la beta d'une version mobile de son ad-blocker : Adblock Browser. S'il passe par une extension de navigateur sur le Web fixe, Eyeo a décidé cette fois de lancer carrément un navigateur intégrant directement la fonction de blocage des publicités et disponible au sein du Google Play Store. "Cela nous permet d'intégrer l'adblocking au plus près de l'expérience de navigation, alors que nous sommes plutôt limité dans la majorité des environnements qui accueillent notre extension, Firefox étant l'exception", explique Felix Dahlke, lead developer chez Eyeo. C'est justement à partir de ce dernier qu'a été développée la beta d'Adblock Browser, une beta qui au fil des jours devrait permettre de corriger les quelques bugs restants. Un navigateur qui a en croire le fondateur d'Eyeo, Till Faida, "fonctionnera plus rapidement, utilisera la data de manière plus intelligente et consommera moins de batterie", absence de publicités oblige. 

Ce n'est pas la première intrusion d'Eyeo sur mobile. L'Allemand avait lancé une application baptisée Adblock Plus pour Android il y a quelques temps de cela. Application qui avait été évincée du Google Play Store au motif "qu'elle interférait avec d'autres services et produits". Une éviction qui l'avait de fait condamnée à l'oubli. D'autant que cette dernière ne permettait de bloquer que les publicités diffusées au sein de pages HTTP et ne fonctionnait plus dans le cadre de pages cryptées. 

Reste que les éditeurs ont de quoi s'inquiéter face aux velléités du groupe allemand alors que le basculement des usages depuis le Web fixe vers le mobile leur permettait jusque là d'échapper un peu à l'étreinte forte des ad-blockers sur le monde des navigateurs. Face à la montée en puissance de ce phénomène plusieurs attitudes : ceux qui acceptent de payer AdBlock Plus pour figurer sur ses listes blanchesceux-qui contre-attaquent pour contourner le blocage... et ceux qui restent impassibles.

A lire aussi :

Annonces Google