Le W3C enrichit la synthèse vocale

Le W3C (World Wide Web Consortium) a publié les conclusions de son second atelier sur le langage de synthèse vocale SSML 1.0 (Speech Synthesis Markup Language 1.0) dont l'objectif était de trouver des solutions afin d'accroître le nombre de langues couverte. Une révision de la spécification SSML 1.0 permettra ainsi de couvrir des langues telles que le russe, le mandarin, l'hindi, l'arabe ou encore l'hébreu. Ces avancées font suite au progrès réalisés en matière de synthèse des langues asiatiques. Dans de nombreuses régions du monde, les individus ont plus facilement accès au Web via un terminal mobile. Les nouvelles spécifications SSML permettront de standardiser cet accès.

Autour du même sujet

Le W3C enrichit la synthèse vocale
Le W3C enrichit la synthèse vocale

Le W3C (World Wide Web Consortium) a publié les conclusions de son second atelier sur le langage de synthèse vocale SSML 1.0 (Speech Synthesis Markup Language 1.0) dont l'objectif était de trouver des solutions afin d'accroître le nombre de...