Combien coûtera la loi "Création et Internet" aux FAI ?


L'adaptation des systèmes d'information des FAI au processus de suspension des abonnements coûterait au moins 10 millions d'euros par FAI.

La mise en place de la loi "Création et Internet", prévoyant la coupure de l'accès des internautes pirates récidivistes, coûtera près de 10 millions d'euros aux quatre grands FAI français : Orange, SFR, Free et Numericable, selon "Les Echos". Ce montant pourrait même atteindre 13 millions d'euros pour Orange.

Selon le projet de loi, l'Hadopi, la haute autorité traitant les infractions créée à l'occasion, serait capable de traiter 1 000 suspensions d'accès par jour. Ainsi, les FAI devront dans un premier temps modifier leurs systèmes d'informations pour pouvoir dissocier l'accès à Internet de ses autres services (télévision et téléphone, notamment), mais aussi modifier les logiciels installés sur les box de leurs clients.

Ce coût pour les FAI pourrait néanmoins être supporté par l'Etat, puisqu'un décret prévoyant de compenser les surcoûts entraînés aux FAI par cette loi est prévue. Mais selon "Les Echos", les FAI supporteront néanmoins seuls la charge de 3 millions d'euros que coûtera le processus d'identification des pirates et de coupure de l'accès.

Annonces Google