Les renseignements téléphoniques forcés de donner leurs prix ?

Plus de transparence sur les numéros surtaxés. C'est ce que recherche Luc Chatel qui réfléchit à obliger les services de renseignements téléphoniques à indiquer au début de chaque appel le prix qu'il en coûte à l'utilisateur. L'idée ne séduit pas les services en question qui se basent sur les expériences Italienne et Autrichienne où une telle mesure a conduit à une baisse de 25 à 30 % des appels. Une baisse qui serait due à l'impatience des utilisateurs face à la longueur du message. "Les gens veulent des services rapides et efficaces et, comme les tarifs sont compliqués et changent d'un opérateur à l'autre, l'annonce prendrait au moins 15 secondes, sur un appel qui dure en moyenne 50 secondes", a déclaré à l'AFP Bruno Massiet du Biest, directeur général du 118 218.

Annonces Google