Free Mobile veut profiter de l'accord entre SFR et Bouygues Télécom

Free craint d'être marginalisé dans le mobile. L'opérateur cherche à se rapprocher d'Orange, ou du duo SFR-Bouygues Telecom, pour ne pas assumer seul le coût d'un réseau national.

Free Mobile ne veut pas être pris en étau par Orange d'un côté et SFR et Bouygues Telecom de l'autre. Dans un courrier publié dans Les Echos, le directeur général d'Iliad, Maxime Lombardini vient de demander officiellement aux dirigeants de SFR et Bouygues de recevoir une "proposition raisonnable d'accueil des fréquences de Free Mobile en 'Ran sharing' sur le réseau que vous envisagez de mutualiser". Ainsi, les deux opérateurs travaillent depuis plusieurs mois à une mutualisation de leurs réseaux et éventuellement de leurs fréquences, qui pourrait concerner près de 60% de la population et 80% du territoire. Afin de mutualiser leurs coûts, ils pourraient créer une structure commune chargée d'opérer ce réseau, sans en être le propriétaire direct. Ce projet pourrait être officialisé au premier trimestre 2014.

Dans cette lettre, Maxime Lombardini menace à demi-mot ses concurrents : "un tel accord pourrait être juridiquement hautement criticable". Selon lui, ce rapprochement équivaudrait à une consolidation déguisée. Certain que l'Arcep est sur la même longueur d'onde que lui, Maxime Lombardini a envoyé une copie de son courrier au régulateur.

Mettre la pression sur Orange

En parallèle, Free envoie aussi un message à Orange, son partenaire d'itinérance sur le 2G et la 3G. Ce dernier rechigne à étendre leur accord sur la 4G, ainsi qu'à mutualiser ses réseaux mobile avec ceux de Free, comme ce dernier le souhaite. En demandant officiellement à recevoir une offre pour opérer sur le futur réseau mutualisé de SFR et Bouygue Tel, Free met la pression sur l'opérateur historique, en lui signifiant qu'il pourrait aller voir ailleurs. Mais pas sûr que la perte d'un potentiel gros contrat suffise pour décider Orange, qui pourrait décider de continuer à faire cavalier seul dans le mobile. Lui, en a les moyens.

Free / SFR

Annonces Google