Fermée en 2018, la plateforme d'autopartage Koolicar refait surface

Fermée en 2018, la plateforme d'autopartage Koolicar refait surface INFO JDN - La marque et la plateforme technique de cet ancien concurrent de OuiCar et Drivy sont reprises par la société de transport Vortex Mobilité, qui le relancera complètement en septembre.

Koolicar, le retour. Après avoir cessé ses activités fin 2018, les fondateurs de la plateforme d'autopartage entre particuliers choisissant de se concentrer sur sa déclinaison B2B, OpenFleet, l'ancien concurrent de Drivy et Ouicar ressuscitera en septembre. Un miracle permis par la société française Vortex Mobilité, spécialisée dans le transport de personnes handicapées, qui a racheté la marque Koolicar. Elle possède aussi un droit d'utilisation de la plateforme technique de Koolicar pendant cinq ans, contre rémunération. Openfleet se chargera de sa gestion technique pour le compte de Vortex. RGPD oblige, il est en revanche impossible de récupérer la base clients de Koolicar. Une campagne de teasing en ligne, avec une réactivation du site et des réseaux sociaux du défunt service, sera lancée fin juin-début juillet.

Véhicules professionnels

Vortex Mobilité, qui évolue sur un secteur d'activité en crise, cherche de nouveaux débouchés à ses véhicules sous-utilisés : ils servent déjà de VTC sur Uber et de véhicules de location sur Drivy. L'entreprise, qui emploie 1 700 salariés, teste également sa propre application d'autopartage, sur laquelle elle propose quelques centaines de ses véhicules. Elle souhaite désormais changer d'échelle et négocie avec d'autres sociétés du transport de personnes afin qu'ils louent leurs véhicules sur Koolicar, en plus des siens.

Vortex vise principalement les flottes des professionnels, afin de proposer une majorité de véhicules connectés accessibles via smartphone dont elle pourra garantir qu'ils sont récents (moins de cinq ans) et propres, afin de se démarquer des plateformes d'autopartage entre particuliers. "L'idée est d'être un peu plus cher qu'un site d'autopartage, mais en proposant la même qualité de service qu'un loueur traditionnel", explique au JDN le PDG de Vortex Mobilité, Guilhem Sala. Objectif : proposer 2 000 véhicules au lancement en septembre, puis 5 000 d'ici la fin de l'année.

Et aussi

Fermée en 2018, la plateforme d'autopartage Koolicar refait surface
Fermée en 2018, la plateforme d'autopartage Koolicar refait surface

Koolicar, le retour. Après avoir cessé ses activités fin 2018, les fondateurs de la plateforme d'autopartage entre particuliers choisissant de se concentrer sur sa déclinaison B2B, OpenFleet, l'ancien concurrent de Drivy et Ouicar ressuscitera...