2018 sera l'année du paiement dans les objets connectés

Plus de cliquetis des pièces de monnaie, plus besoin de rechercher frénétiquement sa carte bancaire ou voir ses poches trop remplies. 2018 annonce l’ascension des portefeuilles dématérialisés et le réveil d’un monde où les objets connectés occupent une place à part entière dans notre quotidien.

Les objets intelligents - autrefois limités à des tâches comme compter le nombre de pas ou mesurer le rythme cardiaque – se renouvellent et permettent le paiement. Les prévisionnistes indiquent d’ailleurs que 62% des objets connectés intègreront la fonctionnalité de paiement d’ici 2020. En 2016, les ventes mondiales d’accessoires intelligents se sont élevées à 16.2 milliards de dollars – et ne cessent de croître. 

Une confiance accordée au sans contact

Aujourd’hui, la confiance en la technologie du sans contact alimente la croissance du marché des objets connectés. En 2016, les paiements effectués en Europe en sans contact ont triplé. De son côté, le paiement mobile a atteint 52 milliards de dollars à la fin de l’année 2015 dans 7 pays européens (Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Suède, Pays-Bas et Espagne) et devrait tripler au cours des cinq prochaines années.

En France, le mois de novembre dernier marquait le cap du milliard de paiements effectués en sans contact avec, en moyenne, plus de 36 paiements enregistrés toutes les secondes. Plus impressionnant encore, ce mode de transaction représente près de 40% des paiements de moins de 20 euros en 2017 (contre 30% en 2016). Le paiement sans contact est donc indiscutablement devenu un mode de transactions très plébiscité par les Français.

Les villes en particulier réalisent l’importance du paiement sans contact comme solution rapide, sécurisée et pratique pour les transports. Les objets connectés le rendent plus facile que jamais et sont de plus en plus populaires, la demande ayant augmentée de 22% en Europe de janvier à juin 2017 par rapport à l’année précédente.

Alors que le besoin de pouvoir payer de façon rapide s’accélère, tout comme le sans contact a pris de la vitesse ces dernières années, les objets connectés s'apprêtent eux aussi à vivre un basculement pour une adoption plus massive grâce à une sécurité renforcée.

Tokenization et sécurité

La sécurité apportée par la tokenization est l’une des principales raisons pour lesquelles les paiements via les objets connectés deviennent plus sûrs que jamais. Ce système garantit que le numéro de carte à 16 chiffres n’est ni stocké ni utilisé sur un dispositif mobile. A la place, un numéro alternatif, ou "token", est alloué à chaque nouveau support permettant d’effectuer des achats. Il utilise une protection similaire à la sécurité physique de la carte à puce et l’applique aux paiements digitaux.

Avec cette solution sécurisée, il suffit à l'utilisateur de saisir une seule fois son numéro de carte bancaire sur son téléphone. Il est alors authentifié avec un mot de passe unique provenant de la banque et envoyé sur le téléphone. L'utilisateur saisit ce code, puis une vérification est effectuée avant de rendre le "token" disponible sur l'appareil. Cette solution fournit un numéro de carte alternatif pour chaque appareil, en conséquence, en cas de perte, le token spécifique peut être désactivé sans priver les autres objets connectés de leur capacité de paiement.

La tokenisation ajoute ainsi un niveau de sécurité supplémentaire puisque le numéro de la carte bancaire est masqué, même lors d’un règlement effectué en point de vente physique. En effet, la plupart des utilisateurs se sentent plus en confiance à l’idée d’utiliser un portefeuille digital proposé par leur propre banque, ce processus de sécurisation permet ainsi d’utiliser les paiements numériques en toute confiance.

Une nouvelle génération d’objets connectés

Ce niveau de sécurité permet de déployer des objets connectés toujours plus innovants : des smartphones avec Samsung Pay, Android Pay ou Apple Pay aux montres ou bracelets fitness connectés comme avec Garmin Pay ou Fitbit Pay. On trouve même aujourd’hui des bijoux connectés tels ceux de Kerv,  qui a créé une bague avec paiement sans contact intégré pour toujours plus de praticité. Cette capacité à pouvoir intégrer le sans contact sur n’importe quel objet les rend encore plus attractifs par les consommateurs.

Preuve du succès de tels objets, en seulement deux mois, Fitbit Pay et Garmin Pay ont été déployés dans 10 nouveaux pays avec de nombreux émetteurs. Et ce n'est que le début des possibilités qu’apporte la tokenisation. Désormais, tout est possible et voué à être potentiellement transformé en plateformes de paiement sécurisées : des voitures en passant par les téléviseurs et même les réfrigérateurs. De nombreux fabricants de montres, de bagues ou encore de marques de fitness prévoient d’insérer le paiement sans contact sur leurs futurs appareils de manière à ce qu’il y en ait pour tous les goûts et à tous les prix.

La fin d’une ère pour nos poches et sacs à main ?

L'avenir apportera d’autant plus d'innovations que tout objet pourra devenir un moyen de paiement. Un certain nombre d'entreprises travaillent déjà sur la prochaine étape avec, par exemple, Levi's et Jacquard by Google qui développent la veste "Commuter Trucker Jacket" qui intègre le paiement sans contact directement dans la manche. Alors, si même notre veste pourra effectuer des paiements, laissons place à notre imagination pour remplir nos poches !

Annonces Google