Assureurs : voici comment prendre le virage du numérique

Le développement du numérique exerce une influence déterminante dans l'assurance. Parallèlement, la législation s’est renforcée, obligeant les acteurs du marché à prêter davantage attention aux détails, à améliorer leur gouvernance et leurs contrôles.

Les compagnies d’assurance spécialisées dans la protection contre le risque de crédit des entreprises, par exemple, font aujourd’hui partie d’un écosystème très vaste et contraignant. En plus de devoir satisfaire les exigences des courtiers, des entreprises qu’elles assurent, ainsi que de leurs prescripteurs (associations professionnelles, banques, autorités de tutelle, investisseurs…), il leur faut également composer avec des technologies et innovations de rupture, qui exercent déjà une influence sur leur activité. À commencer par les bases de données répertoriant les souscripteurs d’assurance-crédit. Puisque celles-ci ne sont plus le pré carré des assureurs-crédit, la porte est ouverte à de nouveaux entrants, qui proposent des offres attractives à partir d’informations ainsi recueillies. 


Pour être en mesure de rivaliser, les compagnies d’assurance doivent développer des stratégies et services inédits. L’objectif ? Continuer à mobiliser la clientèle existante, tout en attirant des prospects. L’astuce consiste à se servir de la technologie pour gagner en efficacité, mieux communiquer et diffuser plus rapidement l’information. Il importe d’agir en temps réel pour disposer de limites de crédit actualisées côté souscripteurs et évaluer précisément les domaines à risques. La technologie joue un rôle crucial en la matière, puisqu’elle permet aux assureurs d’appuyer leurs décisions sur des données précises, mais leur donne aussi la possibilité de répondre plus rapidement à leurs clients. Le constat est le même pour les paiements : certes, des virements classiques pourront sans doute être opérés pendant encore un certain temps, mais des systèmes basés sur la blockchain feront progressivement leur apparition pour faciliter ce processus et mieux le sécuriser. 
L’innovation autour de la data : une opportunité à saisir
En fait, cette technologie est déjà très présente dans l’écosystème du secteur de l’assurance. Et c’est tant mieux, car la masse critique ne sera prochainement plus un gage de compétitivité. Ce sont davantage la souplesse et les atouts induits par l’innovation qui feront la différence. Plus tôt le secteur engagera sa transformation digitale, plus vite il sera en mesure de rester compétitif. Au lieu de craindre cette évolution, il est donc nécessaire de l’embrasser sans attendre. Certaines compagnies d’assurance font déjà appel à des prestataires externes pour faire de la veille et disposer d’analyses précieuses sur les assurés. C’est notamment le cas sur les marchés émergents ou les territoires se caractérisant par un faible taux de pénétration de l’assurance-crédit. Une démarche salutaire, notamment pour les petits assureurs, qui sont ainsi en mesure de rivaliser avec des acteurs plus importants. 

Au-delà des règles d’or auxquelles elles doivent se soumettre (exercer efficacement leur activité, appréhender la culture locale, proposer des produits et services compétitifs), les compagnies d’assurance doivent également procéder à une veille économique actualisée, étayée par des données précises. Celle-ci les dotera d’une expertise et d’un savoir hors pair, tout en leur insufflant la confiance nécessaire pour s’adapter à un contexte donné et répondre aux impératifs les plus délicats de leurs clients.Le moment est aujourd’hui venu pour elles de rompre avec leurs usages habituels et de se mettre en quête de partenaires susceptibles de les aider à tirer le meilleur parti des perspectives offertes par le marché. En adhérant pleinement aux nouvelles technologies, elles disposeront d’informations plus précises et seront en mesure de proposer des services plus réactifs. 

Annonces Google