Les cinq tendances qui font évoluer le paiement en temps réel

Monétisation, sécurisation accès aux données... voici les cinq questions sur lesquelles il faut se pencher pour réussir son passage à l'instant payment.

Le temps réel est désormais une réalité avec plus de 30 schémas actifs à travers le monde. Et le temps réel est sous le feu des projecteurs alors que les banques et les prestataires de services financiers se sont rendus à Sydney pour le Sibos 2018. C’est la période idéale pour jeter un œil sur les tendances clés concernant le développement des paiements en temps réel. En voici cinq. 

1. Les banques vont devoir se pencher sur la monétisation du paiement en temps réel

Depuis quelques temps déjà, nous sommes entrés dans une nouvelle phase de la révolution du temps réel, celle où les banques vont au-delà de la simple adoption et cherchent à créer de nouveaux services à valeur ajoutée en s’appuyant sur le temps réel. Les clients en attendent non seulement de la rapidité, mais également une amélioration de la qualité de service. L’ouverture des API vont progressivement dévoiler la valeur des paiements en temps réel. En Europe et aux États-Unis, nous avons vu l’émergence de nouveaux services RtP (request to pay), offrant de nouvelles opportunités pour la création de services à valeurs ajoutées, en particulier à destination des commerçants.

Ainsi, NatWest au Royaume-Uni a annoncé récemment un partenariat avec Carphone Warehouse pour tester un nouveau système d’achat en ligne qui permet aux clients d’abandonner leur carte bancaire pour payer directement via leur compte en banque. NatWest a déclaré que le pilote a été un succès, les clients appréciant le temps d’achat réduit et la garantie que le solde de leur compte est immédiatement ajusté. Pour Carphone Warehouse, ce système lui offre des frais de transaction moindres avec une sécurité accrue. Nous verrons de plus en plus de commerçants proposer des services RtP dans les prochains mois, quand ils auront compris que ceux-ci sont plus économiques pour eux. 

2. L’accès aux données en temps réel va révolutionner le secteur des transactions transfrontalières

Le succès du service transfrontalier Swift gpi montre que les banques se mobilisent au niveau mondial pour créer une expérience de paiement transfrontalier rapide et sans accroc. Swift gpi est vite devenu le standard de facto en termes de  paiements internationaux, avec plus de 200 banques partenaires. Il a également été conçu pour se développer et intégrer les systèmes temps-réel, et aspire à totaliser 10 000 banques membres d’ici 2020. L’une des principales raisons du succès de Swift gpi auprès des plus grandes banques est sa capacité à exploiter efficacement les données enrichies fournies avec ce nouveau format et à rendre l’information disponible aux clients avant même qu’ils ne la demandent. Des services additionnels aideront l’industrie à passer à l’ère Swift gpi 2.0. Je pense que nous verrons bientôt les premiers acteurs avec de vrais cas d’utilisation pour cette évolution de Swift gpi. Ces nouveaux cas sont largement discutés dans notre industrie, et les grandes banques se sont déjà lancées dans une course pour être les premières à proposer à leurs clients de nouveaux services basés sur le paiement en temps réel.

3. Plus de banques proposeront des services en temps réel à leurs clients professionnels

Ces dernières années, les banques ont développé des cas d’usage pour le temps réel dans le grand public. Toutefois, la banque d’affaires dispose également de nombreuses occasions pour exploiter ces solutions de paiement innovantes, en apportant de la valeur à leurs clients professionnels. Pour les banques et leurs clients, il s’agit d’éliminer des coûts et des obstacles sur la chaîne des paiements tout autant que d’apporter de la valeur ajoutée.

Dans les prochaines années, nous verrons les institutions financières se pencher sur les cas d’usage du temps réel pour leurs clients grands comptes. Aider les grands comptes à gérer leur capital plus efficacement pour augmenter la valeur de leurs dividendes permettra aux banques de dégager elles-mêmes des bénéfices — et aidera à la plus grande prolifération des services liés au paiement temps réel au niveau mondial.

4. La migration vers ISO 20022 va accélérer la tendance à la monétisation du big data

Les schémas de paiements en temps réel sont basés sur un standard de messagerie offrant des données enrichies, ISO 20022. Et dans ce nouveau monde bancaire ouvert et en temps réel, l’information concernant un paiement apparaît de plus en plus comme étant aussi importante que le paiement lui-même.

Le temps réel donne la possibilité de traiter, structurer et analyser les données de manières complètement différentes — et c’est prometteur pour les institutions financières. L’utilisation du big data va apporter plus d’efficacité et d’innovation dans les opérations internes de la banque, et va certainement modifier la façon dont les produits et services seront fournis à l’ensemble des clients, particuliers comme professionnels, avec une meilleure qualité et à moindre coût. Comme de nouveaux schémas se bâtissent en utilisant ISO 20022, les institutions financières vont de plus en plus avoir la possibilité d’analyser, mais aussi de monétiser, les données qu’elles collectent et d’offrir de nouveaux services.

5. L’industrie s’efforce de sécuriser le temps réel

Longtemps, des paiements plus rapides étaient souvent, hélas, synonymes de fraudes plus fréquentes. Quand le schéma Faster Payments a été mis en place au Royaume-Uni, nous avons vu un pic de fraude par piratage de compte dû, en grande partie, au fait que les particuliers n’étaient pas conscients des nouveaux risques.

L’un des principaux risques avec le paiement plus rapide est l’absence de vérification entre le nom et les détails du compte. Cela signifie qu’il est facile de faire croire aux gens qu’ils payent le bon créancier, alors qu’ils transfèrent leur argent dans un compte totalement différent.

Toutefois, l’avènement des API ouvertes signifie que nous avons maintenant les moyens de prévenir la fraude avant même que la transaction n’ait lieu, avec des services additionnels comme l’option de confirmation du bénéficiaire. Ce qui rendrait les paiements en temps réel plus sûr que jamais.

Je crois que nous verrons bientôt de nouveaux efforts de la part du secteur pour évoluer dans ce sens. Au Royaume-Uni par exemple, en créant un dispositif qui recoupe les données pour s’assurer que le nom et les détails du compte correspondent et ainsi garantir au payeur de verser l’argent à la bonne entité. D’autres pays ont installé des bases de données en proxy similaires pour ajouter une couche de sécurité pour le débiteur. Ces offres correspondent une prise de conscience de l’industrie concernant les besoins en détection des fraudes en temps réel et leur importance au sein des solutions de paiement qu’utilisent les banques. 

Annonces Google