Les chasseurs préfèrent les conseillers humains

Le chasseur préfère utiliser les services des banques traditionnelles et autres entreprises de services financiers. Il est par exemple crucial pour lui de recevoir des conseils humains. Autrement dit, il n'est pas fan des robo-advisors, ces types de conseiller en gestion de patrimoine automatisé.  
©  JDN

Suggestions de contenus