Taille, nationalité, type de gestion... Qui sont les fonds crypto dans le monde

Taille, nationalité, type de gestion... Qui sont les fonds crypto dans le monde Le cabinet américain Crypto Fund Research recense 563 fonds qui misent sur les crypto-monnaies. Le portrait-robot type ? Un hedge fund US avec moins de 10 millions de dollars sous gestion.

Les crypto-monnaies ne sont plus une affaire de petits sous. Les investisseurs institutionnels misent de plus en plus sur le bitcoin, l'ether ou bien sur des initial coin offerings (ICO). Parmi eux, des family offices, des banques privées mais surtout des sociétés de gestion. Dernière annonce en date : le gestionnaire d'actifs américain Fidelity (2 600 milliards de dollars d'actifs sous gestion) crée une entreprise qui proposera des services d'exécution d'ordres et de conservation de crypto-monnaies aux investisseurs institutionnels.  Le cabinet spécialisé Crypto Fund Research a recensé 563 fonds d'investissements crypto dans le monde (la dernière mise à jour date de mi-septembre 2018). 2018 sera sans doute une année record avec plus de 200 fonds crées, d'après les prévisions du cabinet américain. "En plus des lancements de nouveaux hedge funds et de fonds de capital-risque crypto, nous nous attendons à ce que les hedge fund existants incorporent des crypto-monnaies dans leur portfolio", souligne l'étude. L'année 2017 avait déjà été un record avec la création de 185 fonds, contre 45 en 2016. 

Près de la moitié des fonds d'investissement crypto (49,9%) sont des hedge funds, c'est-à-dire des fonds spéculatifs. Certains sont désormais très connus, comme Pantera Capital, qui a investi dans du bitcoin, de l'ether et aussi dans Circle et le Dropbox décentralisé Filecoin, ou encore 1confirmation (bitcoin, ether, le stablecoin Basis, la plateforme de marchés prédictifs Augur…). 46,7% des fonds crypto sont des fonds de capital-risque. "Ils se lancent rapidement et les fonds de capital-risque spécialisés dans la fintech élargissent leurs investissements dans les start-up de la blockchain et lancent leurs propres fonds blockchain", soulignent les auteurs de l'étude. L'exemple le plus marquant est celui d'Andreessen Horowitz (a16z), qui a notamment investi dans Airbnb et Facebook et a lancé en juin dernier un fonds crypto d'un montant de 300 millions de dollars.

Le montant sous gestion détenu par Andreessen Horowitz est une exception. Une grande majorité des fonds d'investissement (47,6%) détiennent moins de 10 millions de dollars en crypto. Les investisseurs institutionnels sont encore assez prudents. Ils craignent la volatilité des cours des crypto-monnaies et l'absence de régulation. 260 fonds crypto ont des portefeuilles allant de 10 à 100 millions de dollars et 34 fonds crypto dépassent les 100 millions de dollars d'actifs sous gestion. C'est le cas de Pantera Capital (724 millions de dollars sous gestion), All in One Coin (400 millions de dollars sous gestion d'après Crypto Fund Research) ou encore Polychain Capital (une vingtaine d'investissement selon Crunchbase). "Nous nous attendons à ce que les fonds augmentent leur taille fin 2018", avancent les auteurs de l'étude.

Au total, les actifs sous gestion des fonds crypto ont atteint 7,1 milliards de dollars en juillet dernier, estime Crypto Fund Research. Soit une augmentation de 3 000% par rapport à janvier 2016 et de 222% par rapport à juillet 2017. Entre janvier et avril 2018, le montant des actifs sous gestion des fonds crypto a augmenté de "seulement" 21,33%. Cela s'explique notamment par la chute des cours de l'ensemble des crypto-monnaies. A cette même période, la capitalisation du marché est passée de 376 milliards de dollars à 145 milliards de dollars, soit une baisse de 61,4%. (Source : CoinMarketCap). 

Autre donnée intéressante sur les fonds crypto : leur nationalité. Plus de 51% d'entre-eux sont Américains (289) avec une majorité située dans la Silicon Valley. 9,4% (53 fonds) sont chinois ou basés à Hong-Kong. Trois pays européens comptent plusieurs fonds crypto : le Royaume-Uni avec 36 fonds, la Suisse avec 22 fonds et l'Allemagne (14). A ce jour, il n'existe pas de fonds français régulé par l'AMF. Otium Capital, qui a investi plusieurs millions d'euros dans le bitcoin, l'ether et quelques ICO est un family office. Le gestionnaire français Tobam (10 milliards de dollars sous gestion) a lancé un fonds sur le bitcoin en Europe en novembre 2018, mais celui-ci n'est pas régulé par l'AMF. A noter que deux Français, Cyril Paglino et Andrea Riom, viennent de lancer Starchain Capital (une dizaine de millions de dollars sous gestion)… mais aux Etats-Unis.

Et aussi : 

Annonces Google