Les travaux de rénovation énergétiques

Ce crédit s'élève à 30% des dépenses engagées, dans la limite d'un certain montant. © Scott Betts / 123rf.com
Pour tous travaux réalisés dans votre résidence principale et dont le but est de favoriser une limitation des dépenses énergétiques, vous pourrez prétendre à un crédit d'impôt (le CITE). Ce coup de pouce s'élève à 30% des dépenses engagées, hors main d'œuvre, dans la limite de 8 000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple soumis à une imposition commune, c'est-à-dire lié par le mariage ou le Pacs (plus 400 euros par personne supplémentaire à charge), à étaler sur une période de cinq ans.
Pour avoir une incidence fiscale en 2018, ces travaux doivent être réalisés avant le 31 décembre 2017. Attention, tous les travaux doivent être exécutés par une entreprise Reconnue Garante de l'Environnement (RGE) lorsque vous faites appel à un professionnel.
Suggestions de contenus