Achat immobilier : le crowdfunding permet de booster son apport

Achat immobilier : le crowdfunding permet de booster son apport Il est parfois difficile de réunir la somme nécessaire à l'obtention d'un prêt immobilier. En France, une plateforme propose de lancer des appels aux dons pendant une durée limitée.

Parfois, il suffit de peu pour débloquer un prêt immobilier et ainsi accéder à la propriété, rêve que caressent 84 % des Français, à en croire le sondage réalisé par BVA pour Foncia et la presse régionale, début 2017. Si les conditions d'accès au crédit sont relativement favorables depuis trois ans, avec des taux d'intérêt historiquement bas, certains particuliers se voient refuser leur demande d'emprunt à cause d'un apport personnel insuffisant. Heureusement, il est aujourd'hui possible d'y remédier en faisant appel aux dons d'autres particuliers.

Muscler son apport personnel

Recourir à l'aide de ses proches et de son entourage n'est pas une astuce nouvelle, bien évidemment. Mais c'est la première fois qu'un outil numérique permet de mettre en place un tel dispositif à grande échelle. Cet outil : devenez-proprio.fr. Créée en 2015, cette plateforme de financement participatif a déjà aidé 800 familles à financer leur projet immobilier en récoltant près d'1,8 million d'euros auprès de 6 745 contributeurs (chiffres arrêtés au 28 juillet 2017). "Malgré toutes les conditions plutôt favorables et les aides telles que le prêt à taux zéro (PTZ), ce n'est pas facile de devenir propriétaire aujourd'hui, car les prix de l'immobilier restent assez soutenus", explique Ludovic Laborde, président-directeur général du site. "A l'origine de cette plateforme, il y avait donc l'idée de créer un moyen efficace d'apporter cette petite aide supplémentaire, ce petit coup de pouce qui permet de convaincre les banques", poursuit-il.

"Les porteurs de projet ont 21 jours pour collecter 2% du montant total de l'investissement"

Le principe ? "Les porteurs de projet postent une annonce dans laquelle ils se présentent, détaillent quel bien ils désirent acheter et pourquoi ils souhaitent devenir propriétaires." Une cagnotte représentant 2% du montant total nécessaire à l'acquisition du bien immobilier est alors créée et reste ouverte pendant une durée totale de 21 jours. "Nous sommes là pour aider à récolter ces 2 % indispensables au déblocage d'un prêt bancaire", insiste Ludovic Laborde. Il n'existe pas de plafond, mais les cagnottes s'élèvent en moyenne à 4 000 euros, la plus importante jamais lancée ayant dépassé les 20 000 euros. En échange de ce service, la plateforme récupère une commission à hauteur de 5% de la somme collectée.

La clé de réussite : promouvoir son projet

Cela n'est pas une grande surprise : les projets sont légion sur les plateformes de financement participatif. Pour se démarquer et ainsi convaincre suffisamment de personnes de participer, plusieurs règles doivent être suivies. A commencer par l'assiduité : il faut faire vivre son projet tous les jours en communiquant dessus. Il est également recommandé d'en parler autour de soi à un maximum de personnes. "Les donateurs sont en général des personnes qui vous connaissent : des amis, des parents, des collègues, etc. Nous avons mis en place un système qui permet au porteur de projet d'envoyer un e-mailing à toute sa base de contacts pour les avertir de la publication de l'annonce et les inviter à participer à la collecte. Nous avons également préformaté l'annonce pour une publication rapide sur les réseaux sociaux. Cela facilite pas mal les choses", détaille le fondateur de devenez-proprio.fr. De son côté, la plateforme communique à l'échelle nationale afin de faire connaître un service qu'elle est pour l'instant la seule à proposer en France. "Cela a permis à de futurs voisins de participer à la collecter de certains, de quoi favoriser une bonne entente dans le voisinage !"

"73 % des cagnottes lancées atteignent leur but dans le temps imparti"

Comment récupérer ses dons ?

Au terme de la période de 21 jours , la cagnotte est fermée. Deux possibilités, alors : soit le montant requis a été récolté, soit les dons n'ont pas été suffisants et, alors, les donateurs sont remboursés. "Le taux d'échec est extrêmement bas sur notre plateforme", rassure Ludovic Laborde. "Sur les 70 porteurs de projet qui s'inscrivent tous les mois, une vingtaine ne va pas jusqu'au bout, en général parce qu'ils s'y sont pris trop tôt dans l'avancement de leur projet, justifie le dirigeant. Pour le reste, on en valide en moyenne 48 et 35 atteignent leur objectif". Soit un taux de transformation de 73 % en moyenne.

Dans le cas où la somme récoltée a atteint l'objectif de départ, les bénéficiaires ne peuvent pas récupérer leurs dons immédiatement. Ils doivent en effet apporter la preuve qu'ils vont bel et bien s'en servir pour financer l'acquisition d'un logement. Une fois la collecte terminée, la plateforme émet une attestation mentionnant le montant de l'apport collecté, que le porteur de projet pourra présenter à sa banque. "Si l'offre de prêt est acceptée, le porteur de projet doit la déposer sur la plateforme, puis nous débloquons les fonds à la signature de l'acte chez le notaire. Ce système permet d'être transparent envers tous", conclut Ludovic Laborde.

Et aussi

Financement / Crowdfunding

Annonces Google