La plateforme de déménagement Movinga lève 22 millions d'euros

La plateforme de déménagement Movinga lève 22 millions d'euros Uniquement présente en France et outre-Rhin, la start-up allemande compte utiliser ces fonds pour tisser sa toile en Europe et développer son offre dans le transport de petits colis.

Movinga récidive. Moins d'un an après avoir annoncé une levée de 17 millions d'euros, la plateforme de déménagement 100% en ligne, présente en France et en Allemagne, en réalise une nouvelle, d'un montant de 22 millions d'euros. Les investisseurs historiques de la start-up allemande fondée en 2015, Global Founders Capital et Earlybird Venture Capital et les business angels Carlo Kölzer et Gert Purkert, ont à nouveau mis au pot. Santo Venture Capital GmbH, une filiale du family office allemand Strüngmann, est également de la partie en endossant le rôle de lead investor.

Début 2018, Movinga lancera l'application mobile Movinga Now, spécialisée dans le transport de petits colis sur de petites distances

"Cette somme nous servira d'abord à lancer de nouveaux produits dans le but de toucher un segment plus large de déménagements. Aujourd'hui, nous sommes sur des déménagements dont le coût total s'élève en moyenne entre 1 500 et 2 000 euros", développe Enguerrand Jacquillat, le COO de Movinga, qui met en relation ses utilisateurs avec le prestataire censé le mieux répondre à leurs besoins parmi son réseau de partenaires. Avec Movinga Now, une application qui permettra la livraison rapide de colis qu'elle compte lancer début 2018, la jeune pousse entend conquérir le marché des tous petits volumes. C'est-à-dire les déménagements locaux à moins de 500 euros, et notamment à Paris.

La plateforme vise aussi les très gros déménagements (plus de 50 mètres cubes et plus de 500 kilomètres). Un marché qu'elle évalue à 200 millions d'euros, rien que dans la capitale française, et qu'elle compte investir au 2e trimestre 2018. Mais pas forcément seule : "C'est un segment qui nécessite la mise en place d'un système de visites. Nous assisterons peut-être à une consolidation du secteur. Et nous sommes les mieux placés pour être leader de cette consolidation", estime Enguerrand Jacquillat. Après Paris, cap sera mis sur les autres grandes villes de France.

Movinga compte également employer ces fonds afin de se lancer dans d'autres pays européens mi-2018 : "Notre ambition est de constituer une carte entre la France, le Benelux, l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse et peut-être le nord de l'Italie", explique-t-il. Depuis janvier 2017, Movinga a intermédié 12 000 déménagements en France et 11 000 en Allemagne. Elle entend augmenter ces volumes de 60% d'ici fin 2018.

Et aussi

Annonces Google