L'assemblage est encore largement manuel

Sur les chaînes de montage, c'est un salarié qui au départ emboite le manche avec la lame. Les deux éléments sont séparés par une virole, une petite pièce métallique découpée dans des feuillards d'acier doux.
©  Eric de Legge / JDN

Suggestions de contenus