2002 : WorldCom a massivement truqué ses comptes

25 ans de prison pour un crime en col blanc, la sanction écopée par Bernard Ebbers est particulièrement lourde. Mais l'ampleur du naufrage de WorldCom ?l'entreprise qu'il a créée et dirigée- reste aussi sans précédent dans les nouvelles technologies.

Au début des années 2000, WorldCom est l'un des opérateurs de télécommunication américain les plus en vue. Mais entre 2000 et 2002, ses comptes ont été frauduleusement gonflés de 11 milliards de dollars.

L'entreprise dépose le bilan et se place sous la protection du chapitre 11, qui lui permet de poursuivre ses activités. Les dettes de l'entreprise s'élevaient tout de même à 41 milliards de dollars. Pour tourner la page, WorldCom change de nom. Désormais, la société porte le nom de MCI. Bernard Ebbers reste lui en prison.

Suggestions de contenus