2003 : Parmalat, la laiterie qui maquille ses comptes

L'un des fleurons de l'industrie agroalimentaire italienne s'était construit sur des mensonges. Pendant des années, l'entreprise laitière avait truqué ses comptes pour masquer les pertes liées à des opérations financières couteuses. En décembre 2003, le scandale éclate : Parmalat annonce un trou de 14 milliards d'euros. La faillite, repoussée grâce aux manipulations comptables, devient inévitable.

Au terme d'un procès organisé à Milan en 2008, le fondateur de Parmalat, Calisto Tanzui, a écopé de 10 de réclusion. La société d'audit Italaudit a elle aussi été condamnée. Des milliers d'actionnaires avaient été lésés.

Après une période d'administration financière, la nouvelle entreprise Parmalat a renoué avec de bons résultats en 2008.

Suggestions de contenus