Jean-Pierre Petit (McDonald’s France) : "La restauration commerciale"

Jean-Pierre Petit, PDG de McDonalds France. © McDonalds France
JDN. Si vous deviez créer une entreprise, ce serait dans quel domaine ?
Jean-Pierre Petit. J’ai déjà créé une entreprise en cofondant l’agence de publicité BDDP, devenue TBWA. Je continue aujourd’hui d’entreprendre chez McDonald’s, avec une certaine liberté, en raison de l’organisation très décentralisée de notre groupe. C’est donc un concept qui m’habite au quotidien. Si je devais créer une entreprise, ce serait dans la restauration commerciale car le secteur reste peu développé en France. Seul 1 repas sur 7 est pris à l’extérieur en France, contre 1 sur 4 en Allemagne, 1 sur 3 en Angleterre et 1 sur 2 aux Etats-Unis. De plus, la restauration est l’un des rares secteurs de la distribution qui ne sera jamais concurrencé par Internet. Inviter un ami dans un restaurant se fera toujours à l’extérieur.
Le feriez-vous en France ? Et Pourquoi ?
Il faut créer une entreprise là où l’on trouve de la valeur ajoutée. Si je faisais de la mode, je démarrerais probablement en France. Pour la publicité, ce serait aux Etats-Unis, car 50% des investissements s’y réalisent. Pour la restauration, je choisirais la France, car il y existe un terrain naturel d’innovation, de qualité, de savoir-faire, de création de nouveaux concepts… Quant à la fiscalité ou le coût du travail si décriés, personnellement, je me bats contre cette mode qui consiste à dire que tout est difficile en France. Il faut arrêter le déclinisme ambiant. J’en prends le contrepied et j’en ai pour preuve McDonald’s pour qui ce n’était pas gagné il y a 10 ou 20 ans. La France est le pays au développement le plus rapide au monde et représente aujourd'hui le deuxième contributeur aux résultats de McDonald's Corp.
Suggestions de contenus