Monter son entreprise : les secteurs porteurs

Monter son entreprise : les secteurs porteurs Certains business sont en pleine santé en France, malgré une croissance économique encore faible. Voici les huit domaines d'activité où entreprendre en 2018.

L'entrepreneuriat fait rêver un nombre toujours plus grand de Français. 36% des personnes interrogées dans le cadre du baromètre Le Figaro/Idinvest de novembre 2017 saisiraient l'occasion de créer leur entreprise au vol si jamais elle se présentait. Ils n'étaient que 34% en octobre 2016. Une aspiration qui prend de plus en plus souvent corps : 1 691 500 entreprises ont été créées entre janvier et septembre 2017 selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), microentreprises comprises, contre 1 630 800 sur la même période en 2016.

27% des entrepreneurs potentiels qui ont répondu aux questions ne fonderont leur entreprise que s'ils ont une idée de concept ou de produit neuf. L'estime de soi est également un élément déclencheur pour près de la moitié des Français : 44% se décideront à monter leur structure s'ils ont la certitude de réussir, dans un moment de grande confiance en eux. Les personnes interrogées comptent majoritairement sur leurs propres forces pour développer leur projet : 21% seulement d'entre elles passeront à l'action si elles trouvent un collaborateur fiable avec qui se lancer.

Surfez sur la libéralisation de marchés, les révolutions technologiques ou l'évolution des modes de vie

67% des sondés pensent que l'évolution des modes de vie et de consommation est un atout pour créer leur entreprise. 22% affirment que c'est un frein, selon l'étude Le Figaro/Idinvest. Une partie des Français ont retrouvé confiance en leurs leaders politiques : 34% des personnes interrogées répondent que la politique actuelle du président de la République et de son gouvernement pourrait booster leur entreprise, soit 22 points de plus que l'année précédente. Reste que 44% d'entre eux estiment qu'elle constitue une entrave à leur potentielle activité.

La conjoncture économique tricolore est porteuse pour 26% des sondés, soit 12 points de plus que lors du précédent sondage, mais 62% des personnes interrogées restent convaincues du contraire. Ce pessimisme s'efface lorsqu'Idinvest les interroge sur l'activité du secteur dans lequel ils souhaitent créer leur société : ils sont 63% à estimer que c'est un atout. Choisir de fonder son business dans une branche de l'économie en plein bouillonnement est déterminant. Les futurs patrons peuvent par exemple miser sur des opportunités liées à la libéralisation de certains marchés ou au boom de nouvelles technologies. Le JDN a répertorié huit secteurs variés en plein décollage sur lesquels miser.

Pour savoir quelle entreprise créer, cliquez sur l'intitulé de votre choix dans la liste ci-dessous. Retrouvez également les secteurs porteurs recensés les années précédentes.

Les secteurs porteurs pour monter son entreprise en 2018

Les secteurs porteurs pour monter son entreprise en 2017

Les secteurs porteurs pour monter son entreprise en 2016

Les secteurs porteurs pour monter son entreprise en 2015

Les secteurs porteurs pour monter son entreprise en 2014

Annonces Google