Beaucoup d'ennemis très bêtes et des boss

La lumière purificatrice a enfin trouvé une application directe. © EA

C'est le point faible : la majorité des ennemis sont bêtes à se damner et appliquent une stratégie simple : taper. Morts-vivants, poupées maléfiques, démon femelle... au mieux, ceux-ci esquiveront de manière prévisible vos attaques.

Les boss ne sont guère plus originaux. Ils sont énormes, mais font toujours la même chose et de la même façon. Comme toujours, il faut trouver la technique adéquate avant de les abattre de manière magistrale alors qu'on ne mesure guère plus que son doigt de pied.

Malgré cela, la difficulté est relevée à cause du nombre d'ennemis, surtout en mode difficile qui porte bien son nom (contrairement à Darksiders).

Suggestions de contenus