De l'action la plus insignifiante à la plus marquante

L'agent du FBI en pleine analyse d'indice, utilise ses gadgets ultra modernes. © Sony

Au cours de l'aventure, on passe son temps à appuyer sur des touches au bon moment pour réaliser des mini-actions : jouer au tourniquet, prendre une douche, prendre un café...

Ce lot de mini-actions sert en fait à occuper le joueur et aide à s'identifier au personnage. On découvre ainsi son univers, ses occupations et ses pensées (par le biais de la touche L2). Le concept est bon, mais un peu limité. On pouvait s'attendre à être lassé de ces mini-actions mais au contraire, on en voudrait plus.

D'autant que la liberté est toujours très encadrée à quelques décors dont on ne peut pas sortir. Au delà de ses mini-actions, on peut se déplacer, dialoguer avec les intervenants, chercher des indices et parfois se battre. Tout cela sans heurt dans la narration, comme dans un film.

Suggestions de contenus