Luc Saint Elie (Panasonic) La télévision 3D ? Pas avant 2011

Pionnier sur la technologie, Panasonic nous dévoile ses perspectives autour de la télévision en relief. Il a déjà conçu un ensemble home-cinema 3D de deux mètres, compatible Blu-ray.

luc st elie
Luc Saint Elie © Panasonic

Luc Saint Elie est le responsable formation et communication en nouvelles technologies chez Panasonic

 

La rédaction : Quelle est la position de Panasonic sur la télévision en 3D ? 

Luc Saint Elie. Une mise au point tout d'abord : je pense que la télévision ne sera jamais, totalement en 3D. Et ce, parce que la technologie n'est pas intéressante pour tous les programmes. De même, d'un point de vue de l'équipement, il semble impossible que les grandes chaînes de télévision émettent un jour en 3D. Il faudra que leurs émissions soient toujours visibles par des téléviseurs noir et blanc, et l'investissement en nouveaux matériels serait conséquent. 

Pourtant, la 3D reste très intéressante, et on peut espérer que de nombreuses chaînes sur la TNT par exemple, ou encore Canal Plus, s'y mettent dans quelques années. Mais je ne pense pas avant 2011.  

Personnellement, je pense que c'est par le sport qu'on en viendra à la 3D. Le cinéma, c'est sympa, mais on a souvent juste l'impression d'avoir les acteurs à côté de soi, c'est perturbant. Par contre le relief pour le sport, c'est impressionnant. J'avais vu un départ de 100 mètres en athlétisme, avec vraiment l'impression d'être sur le bord de la piste, il manquait juste la sueur. Pareil pour le foot. Vraiment, un peu comme le boom de vente de TV à écran plat pour les Coupes du Monde, je crois que c'est par le sport qu'on basculera sur la techno 3D. 

 

"C'est par la sport qu'on passera à la télévision 3D."

Où en êtes-vous techniquement, quels sont vos choix ?  

Il faut savoir que pour le rendu 3D, on n'a que peu d'options : ce sont soit les lunettes, soit un écran avec filtres intégrés. Dans ce dernier cas, l'écran a des angles de vision restreints et est inutilisable avec des images normales. Je pense qu'on regardera la télé en 3D de temps en temps, pour un match ou un film spécial. Les lunettes sont donc obligatoires selon nous. On est quand même loin du temps des lunettes rouges et bleues qui ne montraient que des moitiés d'images. Ici, chaque œil reçoit une image complète, en Full HD, à un temps donné. C'est le plus confortable. L'écran doit être en mesure d'afficher 100 images par secondes (50 pour chaque œil). Un téléviseur classique ne pourra pas le faire. Notre 103 pouces (2,60m) sur lequel on fait les présentations est d'ailleurs plutôt un moniteur qu'un téléviseur. 

Comment crée-t-on du contenu en 3D ?  

Côté caméra, il faut aujourd'hui filmer 2 fois le même film, avec 6 centimètres et demi d'écart. C'est en moyenne la distance qu'il y a entre les deux yeux de quelqu'un, et c'est nécessaire pour créer l'effet de relief. On met une caméra à l'horizontal, une autre à la verticale, avec un prisme. Panasonic a présenté un prototype de caméra à double objectif pour faciliter le travail et filmer directement pour la 3D.  

On encode ensuite le tout sur un Blu-ray, et on le lit sur une platine adéquate.  

"Le HDMI 1.4 à venir, permettra la 3D"

Cela ne peut donc pas fonctionner avec l'équipement de monsieur tout le monde ?  

Non. Il faudra de nouvelles normes. Pour l'écran, mais aussi pour le Blu-ray. La prochaine norme de platine de salon (NDLR : Blu-ray 3.0 ?) devrait permettre de décoder les films 3D. Car il faut associer deux films entre eux pour que l'effet soit là. Ce sera certainement la nouvelle norme Blu-ray, mais il faut également une nouvelle norme HDMI. Le HDMI 1.4 à venir, permettra notamment la 3D, puisque les capacités de transfert augmenteront. Un film en 3D est de fait près de 2 fois plus gros qu'un film normal, car composé de deux flux vidéos.
Pour les disques Blu-ray, pas de souci en revanche, ils ont de la capacité à revendre. 

Qu'en est-il du label 3D Ready qu'on voit annoncé sur certains téléviseurs ?  

Je ne sais pas. Ce que je peux vous dire, c'est qu'il n'y a pas de label unifié, défini par les constructeurs. Il ne faut pas croire qu'avec ce label, le téléviseur sera prêt à accueillir les supports 3D du futur. Comme on est encore en train de définir ces normes, il faut s'en méfier.  

 

 

 

Annonces Google