Pacemaker, remarques de fin

le packaging très chic et réussi du pacemaker
Le packaging très chic et réussi du Pacemaker © Pierric Marissal / Benchmark Group

 La prise en main du Pacemaker est, vous l'aurez compris, très perturbante. Réellement nouvelle. A l'usage toutefois, on ne voit pas comment Tonium aurait pu mieux faire avec si peu de boutons. On prend même plaisir à bouger des doigts avec agilité pour mixer.

L'engin s'utilise à deux mains, d'autant plus qu'il est assez lourd. Impossible de ne pas penser à une PSP en le voyant, tant il lui ressemble et a une taille équivalente.   

L'autonomie est plutôt bonne. Elle demeure inférieure à celle d'un lecteur MP3 classique, surtout si vous mixez et passez votre temps dans les options, ce qui paraît normal.

Suggestions de contenus