Innovation : introduire la culture du risque

Google mise aujourd'hui sur la voiture du futur, la google Car. © Benoit Méli / JDN

Les start-up présentent la qualité de bousculer leur marché à travers des produits et services jamais-vus auparavant. Mais innover, cela ne se décrète pas d'un claquement de doigts. En plus d'une bonne idée de base, les start-up cultivent un certain goût pour le risque. Car, pour débusquer "la" bonne idée, il faut en tenter des dizaines d'autres.

A l'inverse, les grandes compagnies bien installées cultivent plutôt une aversion pour l'échec. Par peur de perdre gros, par crainte d'être pointée du doigt ou par souci de conserver l'acquis, certaines entreprises ratent les tournants technologiques majeurs. Elles doivent au contraire encourager l'initiative, ce qui implique avant tout une relative tolérance à l'échec, ce qui est loin d'être une caractéristique hexagonale.

Suggestions de contenus