Etudier son contrat de travail

Bien lire son contrat de travail est encore plus important à l'étranger. © Jupiterimages / BananaStock / Thinkstock

L'expatriation revêt des formes juridiques diverses et variées. Les contrats spécifiques aux expatriés au sein des entreprises, coûteux pour les sociétés, se font de plus en plus rares. Michel est d'abord allé travailler à Moscou en volontariat international en entreprise (VIE), un statut réservé aux jeunes actifs et qui coûte moins cher qu'un contrat d'expatrié. "Désormais, je suis embauché en Russie par une société néerlandaise pour le compte d'un groupe français."

De plus en plus de personnes travaillent également sous contrat local, c'est-à-dire répondant aux normes du pays où ils travaillent. Et les règles s'éloignent parfois du droit social français. "Au Canada, il nous arrivent de voir un collègue, licencié du jour au lendemain, prendre ses cartons et partir, raconte Kristell. Cette flexibilité nous a un peu effrayés au début."

Suggestions de contenus