Emploi : le palmarès des villes qui privilégient les femmes

Emploi : le palmarès des villes qui privilégient les femmes Alors que le chômage a tendance à les pénaliser, les femmes bénéficient dans certaines communes d'un meilleur accès à l'emploi que les hommes.

A Nancy, 87% des femmes actives occupent effectivement un emploi. Chez les hommes, cette proportion passe sous les 84%. Autrement dit, quand un Nancéien occupe un poste, 1,04 Nancéienne en fait autant. Un écart record dans l'Hexagone. A l'échelle nationale, cette situation favorable aux travailleuses reste minoritaire : le JDN ne l'a trouvé que dans 130 communes parmi les 456 villes de plus de 20 000 habitants.

Dans le tableau ci-dessous se trouvent les 25 villes dans lesquelles l'écart entre le taux d'occupation des actifs des femmes et celui des hommes est le plus grand.

 
Les 25 villes où il vaut mieux être une femme pour travailler
Rang Ville Département Taux d'occupation des femmes actives Taux d'occupation des hommes actifs
Source : Insee / JDN
1 Nancy Meurthe-et-Moselle 87% 83,8%
2 Arras Pas-de-Calais 82,8% 80,2%
3 Thiais Val-de-Marne 91,2% 88,6%
4 Perpignan Pyrénées-Orientales 79,6% 77,3%
5 Saintes Charente-Maritime 85,2% 82,7%
6 Besançon Doubs 85,7% 83,3%
7 Alençon Orne 82,9% 80,6%
8 Saint-Dié-des-Vosges Vosges 79,2% 77,1%
9 Sèvres Hauts-de-Seine 93,1% 90,8%
10 Saint-Lô Manche 88,8% 86,7%
11 Caen Calvados 85% 83,1%
12 Conflans-Sainte-Honorine Yvelines 92,3% 90,2%
13 La Madeleine Nord 89,1% 87,3%
14 Sannois Val-d'Oise 90,6% 88,9%
15 Cachan Val-de-Marne 90,3% 88,6%
16 Lille Nord 83,5% 82%
17 Niort Deux-Sèvres 87,1% 85,5%
18 Lambersart Nord 90,3% 88,7%
19 Le Plessis-Robinson Hauts-de-Seine 93,6% 92%
20 Villeneuve-sur-Lot Lot-et-Garonne 83% 81,6%
21 Rouen Seine-Maritime 85,6% 84,1%
22 Poitiers Vienne 84,7% 83,3%
23 Montreuil Seine-Saint-Denis 83,4% 82,1%
24 Cahors Lot 84,4% 83%
25 Sotteville-lès-Rouen Seine-Maritime 88,4% 87%

 En détails : Les villes où il vaut mieux être une femme pour travailler

 

Déséquilibre entre les régions

Ce tableau le démontre : le rapport de force entre emploi féminin et emploi masculin n'est pas homogène sur le territoire national. Parmi ces 25 villes, quatre se situent dans la région Nord-Pas-de-Calais et cinq sont normandes (Basse et Haute Normandie). A contrario, le Sud-Est de la France est totalement absent de ce palmarès.

La carte ci-dessous témoigne de ce déséquilibre. Les communes de plus de 20 000 habitants dans lesquelles le taux d'occupation des actifs femmes est supérieur à celui des hommes apparaissent en rose. Les autres sont représentées par des points bleus. Les premières sont surreprésentées au Nord et à l'Ouest du pays quand les autres dominent au Sud-Est.

Taux d'occupation des actifs par ville

Source : Insee / JDN 

En Île-de-France

La concentration de communes de plus de 20 000 habitants étant très forte en Ile-de-France, voici pour plus de lisibilité une carte consacrée à cette région. Les villes favorables à l'emploi féminin se trouvent plutôt à l'ouest et au sud de Paris. 

 

Dans les grandes villes

Enfin, voici le tableau regroupant les même données pour la quarantaine de villes françaises comptant plus de 100 000 habitants.

 
Le taux d'ocupation des actifs dans les villes de plus de 100 000 habitants
Rang Ville Département Taux d'occupation des femmes actives Taux d'occupation des hommes actifs
Source : Insee / JDN
1 Nancy Meurthe-et-Moselle 87% 83,8%
2 Perpignan Pyrénées-Orientales 79,64% 77,3%
3 Besançon Doubs 85,75% 83,3%
4 Caen Calvados 85,05% 83,1%
5 Lille Nord 83,54% 82%
6 Rouen Seine-Maritime 85,6% 84,1%
7 Montreuil Seine-Saint-Denis 83,4% 82,1%
8 Rennes Ille-et-Vilaine 86,8% 85,8%
9 Le Mans Sarthe 84,5% 84,3%
10 Strasbourg Bas-Rhin 83,7% 83,6%
11 Amiens Somme 81,7% 81,6%
12 Tours Indre-et-Loire 85,2% 85,1%
13 Montpellier Hérault 80,8% 80,7%
14 Limoges Haute-Vienne 84,9% 84,8%
15 Marseille Bouches-du-Rhône 82,6% 82,6%
16 Metz Moselle 85,9% 85,8%
17 Villeurbanne Rhône 86,1% 86,2%
18 Bordeaux Gironde 85,3% 85,4%
19 Lyon Rhône 88% 88,1%
20 Reims Marne 84,4% 84,5%
21 Nantes Loire-Atlantique 85,7% 85,9%
22 Angers Maine-et-Loire 83,9% 84,2%
23 Saint-Denis Seine-Saint-Denis 77,2% 77,6%
24 Orléans Loiret 85,7% 86,1%
25 Dijon Côte-d'Or 88,3% 88,8%
26 Clermont-Ferrand Puy-de-Dôme 84,5% 84,9%
27 Paris Paris 88,6% 89,1%
28 Grenoble Isère 86,2% 86,7%
29 Mulhouse Haut-Rhin 75,8% 76,3%
30 Boulogne-Billancourt Hauts-de-Seine 90,5% 91,4%
31 Saint-Étienne Loire 82,7% 83,6%
32 Nice Alpes-Maritimes 86,3% 87,4%
33 Argenteuil Val-d'Oise 83,6% 84,9%
34 Toulouse Haute-Garonne 84,2% 85,9%
35 Aix-en-Provence Bouches-du-Rhône 86,5% 88,3%
36 Le Havre Seine-Maritime 81% 82,7%
37 Brest Finistère 84% 86,1%
38 Toulon Var 83,1% 85,5%
39 Nîmes Gard 77,7% 80,3%
40 Saint-Paul La Réunion 65,9% 68,6%
41 Saint-Denis La Réunion 70,3% 74,4%

Méthodologie

Ce dossier est établi à partir des chiffres du recensement complet de la population de 2010 publiés par l'Insee.

Les taux d'occupation (des femmes, des hommes et de la population totale) correspondent à la part de la population active occupée parmi la population active locale âgée de 15 à 64 ans. Le palmarès dressé par le JDN se base sur l'écart entre le taux d'occupation moyen des femmes actives et celui des hommes actifs.

Cet écart correspond au rapport : 

taux d'occupation des femmes actives / taux d'occupation des hommes actifs

Ces données proviennent de l'Encyclopédie des villes du JDN, où se trouvent des milliers d'informations sur les 36 000 communes de France.

Emploi : le palmarès des villes qui privilégient les femmes
Emploi : le palmarès des villes qui privilégient les femmes

A Nancy, 87% des femmes actives occupent effectivement un emploi. Chez les hommes, cette proportion passe sous les 84%. Autrement dit, quand un Nancéien occupe un poste, 1,04 Nancéienne en fait autant. Un écart record dans l'Hexagone. A...