La transformation numérique dévoile sérieusement son jeu !

Pour aider les entreprises à réussir leur transformation digitale et permettre aux salariés d'améliorer leur employabilité, le serious game présente de nombreux avantages. Tour d'horizon.

Miser avant tout sur l’humain  

Que ce soit pour améliorer l’expérience client ou révolutionner l’industrie avec les objets connectés, désormais, certains métiers voient progressivement leur champ d’intervention évoluer grâce au numérique et prendre un peu plus de place chaque jour. Le changement ne se décrète pas, il s’accompagne, alors autant prendre du plaisir à piloter ces changements plutôt qu’à les subir ! Et pour les réussir, le facteur humain reste déterminant et au cœur de la problématique. L'entreprise a plus que jamais besoin d’être agile, réactive et créative à tous niveaux.

Les millennials avides de ces organisations recherchent le pragmatisme, la transparence et la responsabilisation par la prise de risque et le droit à l’erreur. Cette génération impose donc un management agile et l’instauration d’un véritable modèle participatif en prenant en compte les capacités créatrices de chacun. Pour permettre à l’entreprise d’avancer, il faut laisser de la place aux idées innovantes où qu’elles soient et créer une nouvelle proximité entre les équipes pour partager quotidiennement les valeurs de l’entreprise. Les serious game se prêtent bien à cet exercice, ils sont un moyen ludique d'aborder des projets et d'y apporter des solutions. 

Ils peuvent motiver les équipes, créer des ponts intergénérationnels et favoriser le team building indispensable à la réalisation de grands projets de transformation. Si l'écrivain et poète Gilbert Keith Chesterton avait vécu à notre siècle, il aurait peut-être affirmé que "La transformation numérique est une chose trop importante pour être prise au sérieux."

Transformer en jouant : Serious Game, Escape Game, Réalité Virtuelle ...

 

Dans le cadre de ces projets, le numérique questionne la légitimité et le rôle des hiérarchies, l’organisation en réseaux développe les capacités de réflexion et de résolution de problème où l’humain prend toute sa dimension au sein d’un groupe d’individu. Quoi de mieux qu'un serious game pour stimuler l'intelligence collective ? le serious game de manière générale reste un outil extrêmement puissant pour contribuer au développement des connaissances et de la cohésion d'équipe. Sur le principe du "learning by doing", cette approche maximise les capacités de mémorisation et donne confiance aux participants via la compréhension de leurs erreurs pour mieux réussir le changement. Le jeu permet de prendre distance par rapport à la réalité, il permet aussi de progresser sans emmener avec soi le poids du risque.

 

Les contextes de transformation sont encore loin de susciter un enthousiasme spontané et sont généralement anxiogènes. Pour contrebalancer cette inquiétude, on peut se tourner vers un escape game. Tenter de résoudre des énigmes à plusieurs dans une ambiance plus détendue décomplexe les équipes et permet de faire émerger leaders et talents cachés. En cas d’échec, l’aspect ludique gardera l’expérience positive, toutefois un débriefing sera de rigueur pour en analyser les causes et passer à l’étape suivante.

 

Dans son nouveau rapport, IDC annonce une augmentation des dépenses autour de la réalité virtuelle et augmentée à hauteur de 95% en 2018. Les serious game s’établissent aussi à travers la réalité virtuelle et augmentée qui repose sur le double concept d’interactivité en temps réel et de sentiment d’immersion. De plus en plus utilisée dans les jeux vidéo, elle s’invite dans vos scénarios professionnels pour maximiser l’expérience d’apprentissage et simuler la transformation avant la transformation. L’évolution technologique rend la réalité virtuelle plus accessible tout en restant performante, elle a aussi l’avantage de rendre plus crédibles les scénarios portés par le serious game. 

Assurer l’engagement des collaborateurs pour réussir ensemble

 

Nous l’avons vu précédemment, pour arriver à transformer les organisations, il faut d’abord transformer l’humain, c’est pourquoi il ne faut pas sous-estimer l’impact de la formation des collaborateurs sur la réussite finale de tout projet de transformation. 

Proposer à ses salariés des sessions d’apprentissage par jeu numérique est un levier d’engagement qu’il faut savoir utiliser à bon escient. Le serious game, le microlearning, le social learning et autres Cooc bien élaborés permettent d’apprendre différemment et d’initier une vraie culture numérique. En effet les neurosciences ont établi un lien entre les émotions et la cognition. Jouer à un serious game fait souvent appel à plusieurs sens tout en augmentant la dopamine qui agit sur le plaisir et la motivation. Lors d’une phase de jeu, la succession de défis atteignables et les quickwins qui en découlent créent un cercle vertueux qui motive et dans le même temps démystifie l’utilisation du numérique au quotidien. Le serious game permet donc de maintenir les collaborateurs engagés et motivés tout au long de la formation voire au-delà.

E-learning

Annonces Google