Anticipez le prélèvement à la source avec votre expert-comptable

Depuis septembre 2018, le compte à rebours du prélèvement à la source est enclenché. Le débat public sur le budget 2019 a débuté à l’Assemblée nationale, et la mise en place concrète du système aura lieu au 1er janvier 2019 pour la quasi-totalité des contribuables.

Les grandes lignes du prélèvement à la source commencent à être largement connues du grand public ...  comment les entrepreneurs peuvent-ils se préparer au mieux ?En termes de mise en oeuvre pratique du prélèvement à la source, les salariés verront la différence sur leur fiche de paie, où l’impôt sur le revenu sera directement prélevé, quand les indépendants ou professions libérales seront prélevés mensuellement ou trimestriellement. La réforme provoque cependant encore beaucoup d’interrogations : va-t-on payer deux fois plus d’impôts ? Y-a-t-il des risques de confidentialité ? Quels seront les coûts engendrés ? Etc.

De leur côté, les chefs d’entreprise se préparent mais ils craignent de se retrouver en première ligne face aux revendications ou aux demandes d’explications des salariés. Ils doivent anticiper la situation et faire appel à leurs partenaires, les experts-comptables. Pourtant, un sondage interne réalisé par Intuit, le leader mondial des solutions de gestion de comptabilité pour les TPE, montre que 46% des experts-comptables ne savent pas encore s’ils vont accompagner leurs clients dans la mise en place du prélèvement à la source… Alors, comment se préparer au mieux ?

Faire confiance à ses partenaires

L’enjeu du prélèvement à la source est imminent pour les entreprises - TPE et PME y compris. Les entrepreneurs (comme les salariés) peuvent avoir des appréhensions, légitimes, sur la mise en œuvre de la réforme et ce qui en découlera. Il faut que leurs logiciels de paie soient adaptés pour pouvoir agrémenter les informations comptables que leur fournira l’administration fiscale – les taux de prélèvements déterminés grâce aux déclarations sociales nominatives.  

Si ce n’est pas déjà fait, les chefs d’entreprise doivent donc de toute urgence faire appel à leur expert-comptable pour préparer les prochains bulletins de salaire – dès novembre – afin de vérifier que tout fonctionne et anticiper les erreurs éventuelles. Et même s’ils n’ont pas les bons logiciels, les experts ont justement les outils nécessaires pour leur recommander les solutions adaptées à leur(s) situation(s) personnelles.

Être pro-actif

Les experts-comptables sont prêts pour la transition, et sont en pleine phase de rodage prévue par l’administration. Cependant, le manque de communication et le déficit d’informations auprès des clients génère de l’inquiétude. Côté entrepreneurs, il s’agit donc de leur demander à être "éduqués" et conseillés dès à présent, en demandant par exemple la mise en place de sessions d’information et de questions-réponses. Ce travail d’évangélisation est indispensable pour que l’entreprise puisse à son tour communiquer le plus d’informations possible à ses employés afin de les rassurer quant à la bonne mise en place du dispositif au sein de l’entreprise.

Anticiper les prochaines réformes

Par ailleurs, les entreprises devraient d’ores et déjà se renseigner auprès de leurs experts sur les prochaines réformes, particulièrement celle des retraites complémentaires. Avec cette dernière, à compter de 2019, les salariés passeront au régime universel par points et n'auront plus qu'un compte unique de points à la place de leurs comptes Arrco et Agirc (ce dernier régime étant reservé aux cadres jusqu’à présent) actuels.

Pour les entrepreneurs, il est plus que jamais vital d’entretenir des relations suivies, dans la transparence et la confiance, avec les experts-comptables.

Annonces Google