Egalité et diversité, vecteurs de performance de l’entreprise

Les entreprises championnes de demain ne sont pas celles qui se concentrent uniquement sur leur rendement, mais celles qui comprennent que les performances seront les conséquences d’un environnement permettant à chacun de contribuer au meilleur de sa personne.

On ne compte plus le nombre d’articles, de reportages, ou d’ouvrages consacrés à l'égalité, à la bienveillance, ou à la diversité inclusive au travail.

Quelle que soit la taille de l’entreprise, égalité et diversité sont en effet devenues des questions incontournables tant du point de vue social qu’économique, et les constats sont sans appel. Une étude[1] révélait en mars dernier que les employés qui se sentent écoutés sont presque cinq fois plus susceptibles de se sentir capables de donner le meilleur d'eux-mêmes. Et non seulement l’inclusivité tend à rendre les équipes plus fortes, mais elle mène à une plus grande efficacité.

D’après les travaux du cabinet McKinsey, les entreprises où la diversité est une réalité sont jusqu’à 35% plus susceptibles de surpasser leurs concurrents ; la diversité de genre est également un facteur de compétitivité pouvant améliorer leur performance jusqu’à 15%. Et comme tout autre facteur de compétitivité, la bonne gestion de la diversité nécessite une définition claire des objectifs, une planification stratégique et un suivi. Pour les jeunes entreprises qui se concentrent sur la mise à l'échelle de leurs activités, la diversité doit être au cœur de tout plan de croissance à long terme en tant que gage de performance.

Garder l'inclusivité à l'esprit lors de l'embauche

Les entreprises peuvent aborder la problématique de la diversité dès l’embauche. Soyons clairs : il ne s’agit pas de mettre en place des quotas, ou de se passer du meilleur candidat pour le poste, car celui-ci ou celle-ci doit toujours être retenu, mais de se mettre en quête de personnes apportant une nouvelle façon de penser dans l’entreprise, et de travailler sur les moyens pour les attirer, les retenir et les accompagner dans leur développement.

Que la diversité soit culturelle, ou qu’elle repose sur le genre ou les compétences, l'important est de chercher activement à intégrer un point de vue différent dans l'entreprise, dans le respect de chacun. Il faut non seulement mettre en place des politiques d’accès à une base diversifiée de candidats, mais évaluer régulièrement les chiffres afin de mesurer les progrès et d’identifier les axes d’amélioration.

S’attaquer à l’impact de nos préjugés

La sensibilisation et la formation sont d’excellentes méthodes pour y parvenir, en commençant par soi-même: les dirigeants les plus efficaces savent reconnaître quand leurs décisions sont basées sur des préjugés inconscients et les remettre en question.

Le comité de direction tout entier doit donner l'exemple. Il y a 3 ans, nous avons décidé de lancer un appel à candidatures auprès de collaboratrices disposant d’un niveau de poste moins élevé que les membres du comité. Aujourd’hui 4 femmes et 5 hommes siègent au sein de notre comité exécutif en France et 8 hommes et 8 femmes au Comité de Direction. Les débats s’en trouvent enrichis, plus complets et plus précis.

L’entreprise doit s’engager et remplir son rôle social

In fine, c’est l’entreprise doit changer son regard sur elle-même. Une entreprise n’est pas qu’un outil juridique servant à générer un chiffre d’affaires ; c’est une puissante plateforme de transformation de la société. Pour remplir pleinement sa mission, elle se doit de réussir avec tout son écosystème. Assurer une place à la diversité dans son entreprise, c’est également améliorer le bien-être de ses employés, qui seront d’autant plus engagés et performants s’ils ont les moyens d’être eux-mêmes, sans peur de retombées négatives.

Permettre à ses salariés de donner un sens à leur engagement et à leur présence au quotidien dans l’entreprise à travers des causes sociales et solidaires est fondamental et contribue à révéler des talents.

Les entreprises championnes de demain ne sont donc pas celles qui se concentrent uniquement sur leur rendement, mais celles qui comprennent que les performances seront les conséquences d’un environnement permettant à chacun de contribuer au meilleur de sa personne et qu’elles ont un rôle prépondérant à jouer pour un monde plus juste... Il s’agit d’un nouveau modèle d’entreprises humanistes.

Stop aux incantations ! Pour que l’économie française puisse prospérer, toutes les organisations, quelle que soit leur taille, devront faire en sorte de mettre plus d'humanité au coeur de leur business.

[1] Etude “Les salariés et les nouveaux enjeux du travail” réalisé en mars 2018 par BVA

Autour du même sujet

Egalité et diversité, vecteurs de performance de l’entreprise
Egalité et diversité, vecteurs de performance de l’entreprise

On ne compte plus le nombre d’articles, de reportages, ou d’ouvrages consacrés à l'égalité, à la bienveillance, ou à la diversité inclusive au travail. Quelle que soit la taille de l’entreprise, égalité et diversité sont en effet devenues des...