Un smic hôtelier en faible croissance

Cet usage n’est pas inscrit dans le Code du travail ou les conventions collectives. © Dmitry Kalinovsky
Aucune loi ou convention collective ne le stipule mais c'est un usage extrêmement pratiqué dans le secteur de l'hôtellerie ou de la restauration : les salariés gagnent 10% de plus que le Smic.
Ce petit plus financier permet de compenser des conditions de travail parfois difficiles (travail de nuit, travail le dimanche voire travail isolé).
Cela signifie que le salaire brut mensuel d'une personne au Smic hôtelier en 2017 est de 1628,27 euros. Le salaire net est pour sa part de 1268 euros. En plus de cette somme, les salariés des secteurs de la restauration et de l'hôtellerie qui remplissent les critères peuvent depuis le 1er janvier 2016 toucher la prime d'activité.
 
Suggestions de contenus