Exclusif : Golden Bees lève 1 million d'euros

Exclusif : Golden Bees lève 1 million d'euros La start-up spécialisée dans le recrutement programmatique compte doubler de taille en 2018 et s'imposer en Europe.

Fariha Shah a co-fondé Golden Bees avec Jonathan Bordereau. © Golden Bees

Vous êtes une entreprise et vous cherchez à recruter ? Vous pouvez passer par des jobboards ou des cabinets de recrutement traditionnels. Mais vous pouvez aussi recourir au recrutement programmatique, la spécialité de Golden Bees. Cette start-up française née en 2015 a introduit dans le recrutement les méthodes issues de la publicité programmatique. Concrètement, à l'aide d'algorithmes, cette entreprise de e-RH est en mesure d'identifier un candidat potentiel et de lui envoyer un message personnalisé sous forme d'encart publicitaire sur son ordinateur.

Un concept original qui a permis à l'entreprise de boucler sa première levée de fonds. Montant : un million d'euros. "Les fonds ont été récoltés auprès d'Entrepreneur Venture et de trois business angels qui souhaitent rester anonymes. Deux sont issus du monde de la finance. Le troisième est un entrepreneur du secteur de la e-RH. C'est lui qui nous a démarché directement, ce qui est une très belle reconnaissance", se réjouit Fariha Shah, qui a cofondé la société avec Jonathan Bordereau.

"Les acteurs américains n'ont pas encore débarqué en Europe. Il y a une place à prendre"

Outre l'originalité du business model (l'entreprise se rémunère via un pourcentage variable sur la campagne média), c'est le dynamisme de la jeune pousse qui a attiré les fonds : Golden Bees compte plus de 100 clients et une croissance du chiffre d'affaires annuel de près de 150% pour leur troisième exercice. "Notre solution permet de recruter sur des postes très spécialisés, mais elle est aussi adéquate pour les entreprises qui ont de gros volumes de recrutements", explique l'entrepreneuse, qui reconnaît travailler avec plus de la moitié des entreprises du Cac 40.

Avec l'argent récolté, Golden Bees envisage de partir à la conquête de l'Europe avec une priorité accordée au Royaume-Uni et aux pays du Benelux. L'objectif est ambitieux : réaliser 30% du chiffre d'affaires à l'international en 2019 et 50% en 2020. Pour le moment 90% du chiffre d'affaires s'effectue dans l'Hexagone.

Les créateurs de Golden Bees se montrent optimistes : "Le recrutement programmatique marche très bien. En Europe, nous sommes pratiquement seuls sur ce marché de niche. Les seuls concurrents frontaux sont les américains Recruitics et Appcast qui, pour le moment, restent sur leur marché intérieur. C'est donc le bon moment pour passer à l'offensive", analyse Fariha Shah.

Pour réaliser ces ambitions, l'entreprise compte doubler de taille cette année. "Pour le moment, nous sommes neufs collaborateurs. Pour 2018, nous comptons recruter dix nouveaux salariés. Des développeurs, des spécialistes du big data, mais aussi un directeur commercial Europe et des commerciaux", dévoile Fariha Shah.

Et aussi

Levée de fonds / E-RH

Annonces Google