Il se frotte le front

Votre interlocuteur est uniquement dans la réception de l'information. © Stockbyte / Thinkstock

Ici encore, l'interprétation dépend de la main qui effectue le geste et du côté du front qu'elle touche. "Si c'est la main gauche qui touche le front alors votre interlocuteur vous portera une attention molle", constate Philippe Turchet. Il touche la partie gauche de son front ? Il est davantage convaincu. "N'attendez toutefois pas de sa part des arguments nouveaux ou des signes de contradiction. Votre interlocuteur est uniquement dans la réception de l'information, il ne pense pas à prendre la parole.

"En revanche, s'il porte sa main à la droite de son front, il est dans une réaction assertive c'est-à-dire qu'il est capable de vous dire qu'il n'est pas d'accord sans agressivité" ajoute Philippe Turchet.

Suggestions de contenus