Déconfinement : ce qu'a annoncé Emmanuel Macron dans son discours

Déconfinement : ce qu'a annoncé Emmanuel Macron dans son discours [DECONFINEMENT] Le président de la République s'est exprimé ce mardi 24 novembre à 20 heures. Au menu, réouverture de presque tous les commerces et assouplissement des conditions de déplacement.

[Mise à jour du mardi 24 novembre 2020 à 20h49] Tous les commerces, à l'exception des bars, restaurants et salles de sport, rouvriront à compter du 28 novembre, a annoncé Emmanuel Macron dans son discours ce mardi 24 novembre. A compter de cette date, la limitation d'une heure et d'un kilomètres pour les déplacements brefs autour du domicile sera remplacée par trois heures et 20 kilomètres. Retrouvez toutes les annonces en cliquant sur ce lien.

Quelle est la date du déconfinement ?

La date de mise en œuvre du déconfinement en France n'est pas encore connue, mais le chef de l'Etat devrait exposer le calendrier lors de sa prise de parole ce mardi 24 novembre à 20 heures, après la tenue d'un conseil de défense dans la matinée. Le Premier ministre prendra la parole jeudi pour détailler concrètement les mesures. Lorsqu'il a annoncé son instauration à compter du 29 octobre à minuit, le président de la République a indiqué que le confinement durerait jusqu'au 1er décembre au moins.

Lors de son point d'étape sur la lutte contre le Covid-19 le 12 novembre dernier, le Premier ministre a prévenu qu'il n'y aurait aucune mesure d'allègement d'ici là, et que les premières mesures concerneraient la réouverture des commerces, en prenant bien soin de préciser que les bars, restaurants et salles de sport ne feraient pas partie des établissements autorisés à rouvrir dès la mise en œuvre du déconfinement. Une réouverture anticipée des commerces dits non essentiels a finalement été envisagée pour le week-end du 28 novembre, de sorte, notamment, à permettre aux commerçants de profiter du Black Friday. Les petits commerces pourraient donc rouvrir ce week-end, ou la semaine prochaine, avec un protocole sanitaire renforcé, tout comme les lieux de culte, avec l'instauration d'une jauge. Les cinémas et salles de spectacle sont toujours dans l'incertitude, même si une réouverture au 1er décembre commence à être évoquée, et les stations de ski devraient être fixées d'ici dix jours. En revanche, il est acquis que les cafés et restaurants ne pourront pas ouvrir avant janvier au plus tôt, ni les salles de sport, à part pour accueillir des mineurs.

Un allègement du confinement plutôt qu'un déconfinement à proprement parler

Si les modalités du déconfinement seront exposées ce soir à partir de 20h, on sait déjà qu'il sera extrêmement progressif, et qu'il s'agira plus d'allègement des mesures que de déconfinement à proprement parler. Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a affirmé que le plan prévu comporte trois étapes : au 1er décembre, puis pour les vacances de Noël, et courant janvier. La limite d'un kilomètre et une heure par jour pour se promener et faire du sport pourrait être assouplie au 1er décembre. Des mesures pour éviter les rassemblements et déplacements pourraient être prises. Parmi les pistes à l'étude figure notamment le retour d'un couvre-feu dès le 1er décembre ou à compter de la deuxième phase de déconfinement, c'est-à-dire aux vacances de Noël. Les restrictions de circulation pourraient alors être allégées. Le bruit court de la nécessité d'une attestation jusqu'au 20 décembre 2020. Pour rappel, à la sortie du premier confinement au printemps dernier, une attestation 100 kilomètres avait vu le jour, nécessaire pour les trajets conduisant à parcourir plus de 100 kilomètres hors de son département de résidence. Une limitation à six personnes pour les rassemblements privés serait également recommandée. Le Figaro fait état de restrictions durant encore au moins un semestre, mais de nouveaux allègements, encore inconnus pour l'instant, pourraient advenir courant janvier 2021.

Déconfinement et télétravail

Depuis la mise en œuvre du deuxième confinement en France fin octobre, les tâches qui peuvent l'être doivent être exercées en télétravail cinq jours sur cinq. Les professionnels qui ne peuvent exercer toutes leurs tâches en télétravail parce qu'ils ont besoin d'équipements spécifiques pour travailler, comme les architectes, peuvent se rendre au travail ponctuellement. Ceux qui exercent des métiers ne pouvant s'effectuer à distance (BTP, intervenants à domicile...) sont quant à eux dispensés de télétravail. Telle est la règle édictée par le gouvernement et transposée dans le protocole sanitaire en entreprise.

A en croire les déclarations effectuées jusque-là, notamment celles du Premier ministre qui a assuré le 12 novembre dernier que les premières mesures d'allègement ne concerneraient que la réouverture des commerces, rien ne porte à croire que le discours de l'exécutif va changer sur le télétravail. La ministre du Travail Elisabeth Borne a d'ailleurs prévenu lors d'une réunion avec les partenaires sociaux la semaine du 16 novembre : "Les règles actuelles s'appliqueront jusqu'aux vacances de Noël". 

Déconfinement progressif : à quoi s'attendre ?

La sortie du confinement sera "progressive", a prévenu Jean Castex, mardi 17 novembre devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur la gestion de la crise du coronavirus. Plutôt qu'un déconfinement pur et simple, il s'agirait d'un "confinement allégé, avec des paliers et des critères de réussite", d'après un conseiller de l'exécutif cité par Les Echos. Lors de son point d'étape du 12 novembre dernier, le Premier ministre avait assuré que les premières mesures d'allègement du dispositif de confinement ne concerneraient que la réouverture des commerces. D'après les informations de BFMTV, les cérémonies religieuses devraient reprendre au même moment que la réouverture des commerces. LCI annonce de son côté une réouverture des théâtres et cinémas à cette même date. Dans tous les cas, les lieux accueillant du public seraient soumis à un protocole sanitaire renforcé, notamment la limitation d'une personne par huit mètres carrés.

Dans tous les cas, le porte-parole du Gouvernement Gabriel Attal a annoncé un plan en trois étapes : 1er décembre, vacances de Noël et courant janvier. Pour la première étape, au 1er décembre, outre la réouverture des lieux publics indiqués ci-dessus, la limite d'un kilomètre et une heure par jour pour se promener et faire du sport pourrait être assouplie.

Déconfinement 1er décembre

Le déconfinement n'aura pas lieu avant le 1er décembre, comme l'avait annoncé le président de la République le 28 octobre dernier lors de l'allocution télévisée au cours de laquelle il a décrété le reconfinement de la France à compter du lendemain, minuit. La situation épidémique s'améliorant, il est question d'avancer les premières mesures d'allègement, notamment la réouverture des commerces, au 27 novembre, pour préparer le Black Friday qui devait initialement se tenir à cette date et a été repoussé au week-end du 4 décembre dans beaucoup d'enseignes. Dans tous les cas, le 1er décembre devrait marquer un allègement des mesures plus qu'un réel déconfinement.

Déconfinement 27 novembre

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a laissé entendre mi-novembre que la réouverture des commerces interviendrait "au 1er décembre au plus tard". Donc que les commerces pourraient rouvrir pour le week-end du Black Friday, initialement prévu le 27 novembre et finalement repoussé au 4 décembre. Le débat devrait être tranché ce mardi, avec l'allocution d'Emmanuel Macron.

Déconfinement et Noël

L'objectif du gouvernement, a assuré le Premier ministre le 12 novembre dernier, "est de permettre un nouvel allègement au moment des vacances de Noël, pour que les Français puissent passer des fêtes de Noël en famille". Des fêtes de fin d'année qui ne ressembleront toutefois pas à celles que les Français ont l'habitude d'organiser, a d'ores-et-déjà prévenu Jean Castex : "Il ne serait pas raisonnable d'imaginer organiser de grandes fêtes de plus de 10 personnes, notamment pour le 31 décembre".

Les alentours des vacances de Noël sont annoncés comme la deuxième étape du déconfinement progressif. Plusieurs médias annoncent qu'autour du 20 décembre, l'attestation de déplacement ne sera plus nécessaire, qu'il sera donc possible de voyager - resterait à savoir dans quelle limite - et que des réunions de famille pourraient donc se tenir, avec une limitation conseillée de six personnes par rassemblement privé.

De son côté, la SNCF se tient prête et l'ouverture des réservations des billets de train pour les fêtes de fin d'année a déjà commencé. Tous les voyages jusqu'au 4 janvier 2021 compris (TGV INOUI, OUIGO, INTERCITES…) sont 100% remboursables avant départ (1h30 avant départ pour OUIGO). Consultez notre article dédié pour en savoir plus sur la politique de remboursement de la SNCF.

Déconfinement, école et lycées

Contrairement au confinement du mois de mars, les établissements scolaires sont restés ouverts, même si certains cours se tiennent à distance aux niveaux supérieurs. Une fermeture était évoquée durant le confinement si jamais l'épidémie n'avait pas réussi à être jugulée, mais les contaminations ayant  entamé une baisse rapidement, les établissements scolaires n'ont pas été fermés. Ils devraient donc en toute logique rester ouverts durant les différentes phases du déconfinement.