Briller dans les conversations informelles Avec qui discuter ?

Sur le principe, lors de rencontres informelles, qu'il s'agisse d'un dîner de fin d'année, d'un déjeuner avec des clients, d'un salon ou autre, il est possible de parler à tout le monde. Dans les faits, il est plus délicat d'aller voir son N+18 et de lui parler de la pluie et du beau temps.  

 

Prendre en compte le niveau hiérarchique... mais aussi la personnalité

Dans une PME industrielle, il n'y a pas de problème à discuter avec son PDG. Plus on monte en taille et plus on s'avance dans des secteurs tels que le luxe ou les cosmétiques, plus la direction établit de la distance avec ses collaborateurs. La culture de l'entreprise est aussi à prendre en compte. La hiérarchie a-t-elle l'habitude de faire un tour du service ou de l'entreprise ou bien vit-elle retranchée dans ses bureaux. Enfin, la personnalité de la personne que vous souhaitez aborder ne saurait être oubliée. On peut être directeur général et timide, responsable de la communication et discret, dirigeant d'une multinationale et aimer la foule...

sylvie kaminka, consultante en communication
Sylvie Kaminka, consultante en communication © S.Kaminka

Ne pas sous-estimer le contact transversal

Est-ce une bonne chose de sortir de son cercle de collègues pour aller parler avec d'autres personnes ? "Oui, oui et encore oui", estime Sylvie Kaminka, consultante en communication et professeur à l'ESC Toulouse. "On a toujours intérêt à avoir une vision transversale et à aller parler aux gens des bureaux d'à côté." Même si vous n'y voyez pas d'avantages à court terme, gardez en mémoire que les organisations en mode projet peuvent vous amener à travailler avec ces personnes tôt ou tard. "Le savoir-vivre permet de mettre de l'huile dans les engrenages de l'entreprise", considère Sylvie Kaminka.

 

Pour les personnes haut placées dans la hiérarchie cet exercice peut aussi présenter l'occasion de montrer qu'ils sont des êtres humains. "Un président qui est capable de se rappeler les principes caractéristiques de chacun de ses collaborateurs, qui s'intéresse à eux et leur pose des questions sur leur famille gagne 25 points direct", plaisante l'experte.

Autour du même sujet